Forum de la construction de maisons en paille
 
AccueilManuel du forumS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 partage d'experiences de chauffage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
rastapopoulnik
compaillon débutant


Masculin Nombre de messages : 10
Age : 44
Localisation : creuse
Date d'inscription : 03/08/2006

MessageSujet: partage d'experiences de chauffage   Jeu 28 Déc 2006, 21:18

face aux errances du choix de chauffage, y-a t'il des experiences à partager, quel mode de chauffage et les conclusions techniques et poétiques que vous en tirez ...
personnellement, j'ai un faible pour la cuisinière à bois biscotte j'aime vraiment trop regarder mitonner tout un tas de trucs.
ne sera t'elle pas surdimensionnée dans une maison super isolée ?
et le chauffage des étages, hein ?
Revenir en haut Aller en bas
job
menbre actif


Masculin Nombre de messages : 371
Age : 46
Localisation : Orléans
Emploi : Chargé de mission APPROCHE-Paille
Date d'inscription : 02/11/2005

MessageSujet: Re: partage d'experiences de chauffage   Sam 30 Déc 2006, 16:54

Question très large.
Peux-tu préciser?

_________________

Le guide pratique pour construire en paille avec la technique du GREB
Revenir en haut Aller en bas
http://www.approchepaille.fr
Epouvanpaille
menbre actif


Nombre de messages : 165
Localisation : Venterol (Drôme)
Emploi : Infirmière
Loisirs : Musique et paille
Date d'inscription : 16/02/2006

MessageSujet: Expérience chauffage   Sam 30 Déc 2006, 21:26

Bonjour,
nous habitons notre maison en paille depuis fin août. Nous avons mis en place un chauffage au sol qui pour l'instant n'est pas fonctionnel. Nous ne chauffons donc pour l'instant qu'avec notre vieille cuisinière bois (Godin) nos 100M2 de RDC et 47M2 d'étage et nous ne pouvons pas la faire fonctionner toute la journée sous peine d'avoir trop chaud. Petit exemple : une des dernière journée où la température extérieur était en minimum 3°C et maxi 7°C nous avons chauffé 3H le matin pour pouvoir cuisiner. La température de la pièce est arrivée à 23°C et dans toutes les autres pièces à 21°C. Nous n'avons pas remis de bois de toute la journée et encore toute la journée suivante où nous sommes arrivé à 20°C dans toutes les pièces de la maison à 20H00. Ceci n'est pas une étude très précise mais ça donne une petite idée.(Petite précision qui a son importance, nous avons un double vitrage 4x16x4).
Christine Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://www.epouvanpaille.net/
rastapopoulnik
compaillon débutant


Masculin Nombre de messages : 10
Age : 44
Localisation : creuse
Date d'inscription : 03/08/2006

MessageSujet: Re: partage d'experiences de chauffage   Dim 31 Déc 2006, 10:24

ça n'est pas très scientifique, mais ça donne quand même une idée.nous étions justement en train de nous demander si on arriverait à cuisiner un jour sans ouvrir les fenêtres sachant les puissances annoncées dans les docs concernant les cuisinières.
notre maison fera 50 m2 au sol et autant à l'étage, avec grande baie vitrée plein sud en double vitrage, of course et, par chez nous, en creuse on peut descendre vers sous les -5 pendant 1 à 2 mois maxi/an dont une semaine ou deux à - 15, - 20.
bon, ça descend donc plus que 3 degrés ...
mais ça serait dommage d'avoir une cuisinière seulement pour deux semaines en fêvrier ...

pour répondre à job, la question est exprès vague car l'éventail des choix est large, l'idée est donc plutôt de grouper une "banque" d'experiences diverses et variées afin d'avoir un petit tour d'horizon des différentes techniques experimentées et pouvoir y piocher à loisir même des idées qui ne nous auraient pas effleuré l'esprit auparavant (chinois, bien évidemment)

pour l'instant, moi, mes qouestionnements sont: chauffage par le sol branché sur le bouilleur de la cuisinière ou cuisinière ou poële seul ( voire poële avec bouilleur) ?
chauffage de l'étage ( faut il construire une usine à gaz, ou la chaleur se répartit elle toute seule comme une grande, malgré le plancher isolé ?)
et l'escalier: tremie ouverte ou cage d'escalier?
voili voilou, en tous cas sous les crânes, ça chauffe !
Revenir en haut Aller en bas
rastapopoulnik
compaillon débutant


Masculin Nombre de messages : 10
Age : 44
Localisation : creuse
Date d'inscription : 03/08/2006

MessageSujet: Re: partage d'experiences de chauffage   Dim 31 Déc 2006, 10:34

ah ouais, épovanpaille, j'oubliais aussi de te demander sur quoi vous aviez branché votre chauffage par le sol ( solaire ou cuisinière ?) et s'il ne fonctionne pas à cause d'un problème d'une surchauffe ou simplement par ce qu'il n'est pas prêt ?
Revenir en haut Aller en bas
penzo
compaillon


Masculin Nombre de messages : 69
Localisation : pen ar bed / Finistère
Emploi : autoconstructeur
Date d'inscription : 21/12/2005

MessageSujet: Re: partage d'experiences de chauffage   Dim 31 Déc 2006, 12:33

La question est effectivement assez complexe car liée directement au bioclimatisme donc au climat de la région et à la nature du bâti (orientation, captage, protection contre les vents, masque solaire, inertie, etc).

Je bosse depuis un certain temps sur le sujet car nous devons aussi faire un choix judicieux d'apports caloriques dans notre maison située dans le finistère. Voici quelques une de mes réflexions sur le sujet :

En mettant un élément isolant comme la paille, on travaille tous sur la réduction du besoin calorique.

Ensuite, certaines des maisons paille sont plus ou moins bioclimatiques, avec une orientation idéale (ou non), avec des masques solaires (ou non), avec des protections contre les vents dominants (maisons troglodytes apr xemple) donc avec des besoins dans certains cas encore réduits.

D'autres de ces maisons possèdent du vitrage performant peu émissif avec un bon facteur solaire plein sud, participant encore à la réduction du besoin, sans oublier les systèmes solaires à apports indirects comme les serres, les murs stockeurs, etc.

Certains proprios investissent un peu (beaucoup) dans l'inertie permettant un stockage journalier et une régulation des apports solaires avec lissage des pics de t°.

Si on imagine que ta maison (je te le souhaite) est conçue d'après un modèle solaire passif comme ci-dessus, tu va te retrouver avec un besoin calorique fortement réduit.

Le système de chauffage ne devrait être qu'un appoint te permettant de passer la ou les semaines froides ET sans soleil : déperditions caloriques faibles mais régulières jour et nuit sans aucun apport direct et indirect avec une inertie du bâti inssuffisante pour pallier ce manque d'énergie sur une période aussi longue. Là, il va falloir appuyer sur le champignon pour éviter que la masse de tes murs ne commence à rayonner du froid.

Les choix (à mon sens) peuvent se porter sur :
1 - des poêles(ou insert) performant convectifs,
2 - des poêles de masse rayonnant,
3 - des poêles massifs hybrides (moitié de convection, moitié de rayonnement)


J'exclue pour ma part (pardon à épouvanpaille Embarassed ) les cuisinières qui (tjrs à mon sens) ne correspondent pas à l'utilisation demandée dans une maison en paille : utilisation régulière matin, midi et soir entrainant des pics de t° (ou alors avec dans la maison une masse inertielle importante).
Idem pour les poêles bouilleur qui demandent une utilisation régulière qui semble incompatible avec un modèle solaire passif.
Comment faire en intersaison et en été avec ces systèmes ?

1 - des poêles(ou insert) performant convectifs
Ces poêles semblent bien adaptés dans les maisons de paille bioclimatique car ils permettent de donner le coup d'accelérateur dans les périodes froides et non ensoleillées. La maison si elle est bien conçue possèdera suffisamment d'inertie pour lisser la charge calorique et éviter les pics de t° : pour un bon rendement, ces poêles devraient tjrs être utilisée en mode double combustion.

Inconvénients de ce type de poêle : pas d'inertie, pics de t°, convection moins agréable que le rayonnement, mode de fonctionnement ralenti pas écologique (rendement faible et pas de double combustion donc pollution)

Avantages : prix abordable

2 - des poêles de masse rayonnant
poêles de masse et maison bioclimatique utilisant au maximum les apports solaires : est-ce compatible ?
D'après les personnes utilisant ces poêles de masse : oui.
D'après eux, le PM réagit différement selon les t° dans le bâti. En période trés froide, le PM va délivrer les calories rapidement afin d'optenir un équilibre thermique. D'où la nécessité de recharger 2 fois le PM par jour (ceci dépend bien sur du poids du PM).

En cas de douceur, l'équilibre thermique va se faire de façon plus lente. La recharge du poêle s'effectuera de façon plus espacée : une fois par jour voire une fois tous les 2 jours dans le cas d'une période trés douce.

Inconvénients de ce type de poêle : le prix, le renfort de la dalle, le prix de l'installation
Avantages : chauffage par rayonnement, rendemment exceptionnel

3 - des poêles massifs hybrides (moitié de convection, moitié de rayonnement)
Ce sont des poêles avec un peu de masse travaillant à la fois par convection et par rayonnement.
Dans le cas idéal, les fumées de ces poêles passent dans la mase souvent composée de stéatite. Dans l'autre cas moins performant, la fonte du poêl e est seulement en contact avec la masse.

Le rayonnement de ces poêles n'excent en générale pas les 4 à 8 h ce qui n'est pas comparable avec les vrais PM.
Cependant, ils ont toute leur place dans une maison de paille bien conçu. Ils permettent de monter la maison assez rapidement en t° sans excès. Leur masse permet un lissage calorique : un feu de 2 à 3 H pour un rayonnement de 4 à 8 H.

Inconvénients de ce type de poêle :
- prix plus cher que les poêles performant classiques,

Avantages :
- produit qui me semble correspondre avec le besoin des maisons de paille bien conçues.
- poêle trés performant (souvent moins que les vrais PM),
- Association du convectif et du rayonnement

Bon, voilà pour les quelques réflexions sur le sujet. Merci à tous de les enrichir et/ou corriger. Je vous souhaite à tous de la fin de la terre une bonne année 2007 à tous.
Revenir en haut Aller en bas
http://marinemichel29.over-blog.com
rastapopoulnik
compaillon débutant


Masculin Nombre de messages : 10
Age : 44
Localisation : creuse
Date d'inscription : 03/08/2006

MessageSujet: Re: partage d'experiences de chauffage   Dim 31 Déc 2006, 17:16

message bien reçu, cependant, sans vouloir faire dans la pub, aurais tu des marques intéressantes pour les poëles "hybrides" ?
en tous cas, il semblerait que la bonne vieille cuisinière soit à réserver aux bonnes vieilles pierres ... dommage ...
ah euh bananier à tous et surtout pommes sautées et rendez vous en 07
Revenir en haut Aller en bas
lebrun46
compaillon débutant


Masculin Nombre de messages : 24
Localisation : 46170 LOT Midi Pyrennees
Date d'inscription : 15/10/2006

MessageSujet: Re: partage d'experiences de chauffage   Dim 31 Déc 2006, 17:32

je trouve ta demarche et tes arguments interessants Penzo, est-ce que tu as des exemples de poeles Hybrides, avec des liens par exemple.
Il me semble avoir vu sur le net une personne monter une sorte d'insert avec de la masse autour(mais je ne sais plus ); il y a aussi la question du cout car si le poele hybrides est aussi cher que le PM (? ) Enfin je ne crois pas trop non plus !
De mon coté une option etait un chauffage + eau chaude solaire, avec murs chauffants, apres deduction credit d'impot et du travail aussi on pouvait arriver dans les 8000 euros(intervention plombier). Interessant en region sud ouest,(1H au dessus de Toulouse) ici le climat parfois froid sans soleil, mais ce n'est pas tres long avant d'avoir le soleil.
Du coup , le PM"parait" un peu trop, question investissement...


Dernière édition par le Mar 02 Jan 2007, 11:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Epouvanpaille
menbre actif


Nombre de messages : 165
Localisation : Venterol (Drôme)
Emploi : Infirmière
Loisirs : Musique et paille
Date d'inscription : 16/02/2006

MessageSujet: Expérience chauffage   Lun 01 Jan 2007, 18:50

Bonjour,
nous n'avons effectivement pas poussé la réflexion aussi loin en matière de poêle. Nous avions déjà notre cuisinière bois et nous avons souhaité la garder (aucun surcoût pour nous). Nous avons cependant fait le choix de mettre en place ce qu'il fallait pour pouvoir fonctionner avec un plancher chauffant. Il n'est pour l'instant pas en activité tout simplement parce que le type d'alimentation n'est pas franchement définie (plutôt solaire...mais il y a là encore plusieurs choix). D'autre part, nous souhaiterions éviter l'utilisation du système de crédit d'impôt car elle nécessite de faire l'avance ce que notre budget ne nous permet pas actuellement. Nous allons donc nous appliquer à chercher la solution qui nous conviendra le mieux dans nos moyens et nos compétences. Mais, comme notre chère cuisinière suffit amplement à nous chauffer, nous prendrons le temps qu'il faudra. Un petit détail qui a son importance, nous avons prévu de l'inertie dans notre maison : toutes les cloisons du rez de chaussez sont en briques, et celle qui est en face du poêle (la plus grande) est en briques pleines. Le sol est en terres cuites assez épaisses, le plafond de la pièce où se trouve la cuisinière est aussi en terres cuites de 2,5cm d'ép., et pour terminer, les 6cm d'enduits sur nos mur assurent aussi en partie cette fonction.
Cependant, nos habitons une charmante région particulièrement ensoleillée, pas humide du tout où l'hiver qui peut parfois être assez froid n'est pas très long. sunny
...Et, j'ai aussi une cuisinière gaz qui va bien pour cuisiner sans surchauffer... Wink
Il nous arrive parfois d'avoir une surchauffe(23°) si on insiste sur le chargement de la cuisinière mais en moyenne, en chargeant le petit foyer une fois le matin pour assurer 2H00 de chauffage actif, celà suffit à mettre la pièce de vie à 20°C et les chambres entre 19 et 20°C jusqu'au lendemain matin.
Nous donnerons des nouvelles de nos choix et expériences quand nous aurons avancé sur ce poste, mais ayant quelques menus travaux plus urgents,et au vu de notre toute petite consommation de bois, ce n'est pas pour tout de suite.
Bonnes recherches à tous.
Christine Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://www.epouvanpaille.net/
guillaume
compaillon néophyte


Masculin Nombre de messages : 4
Age : 40
Localisation : sud de l'indre
Date d'inscription : 26/02/2006

MessageSujet: Re: partage d'experiences de chauffage   Mar 02 Jan 2007, 10:00

Bonjour et meilleurs voeux,

Cette discution m'intéresse également et nous sommes aussi en passe de devoir choisir le type de chauffage pour notre future maison ( limite indre-creuse) ;
Nous en sommes toujours à la phase de conception-réflexions mais enfin nous avons trouvé le terrain. La maison sera bioclimatique avec en particulier beaucoup de vitrages (double) au sud dont une partie pour une serre intégrée dans le volume de la maison. Elle sera isolée en paille ; Nous pensons aussi que nous devons raisonner en terme d'appoint de chauffage et il ne nous semble pas nécessaire de prévoir une installation de chauffage central, le choix du mode de chauffage suscite quelques interrogations ;
Nous sommes sur deux hypothèses:
- une maison assez compacte avec combles aménagés et un poele de masse dans la pièce de vie centrale ; dans cette hypothèse, une de nos interrogations porte sur le fait que après une absence, nous mettrons surement bcp de temps à réchauffer toute la masse (inertie) intérieure de la maison et pendant ce temps glagla ;
- une maison plus allongée ( plein pied ), avec plus de façade sud et donc plus de solaire passif dans ce cas pourquoi pas un poele performant (hybride ?) avec redistribution vers les chambres si besoin;

Je ne pense pas à la solution d'un chauffage solaire actif (PSD ou mur chauffants) car la maison sera déjà conçue pour emmagasiner et restituer plus tard l'énergie solaire ( cf solaire passif ) et par conséquent je pense que ça ferait double-emploi ; La question porte donc vraiment sur les jours où le ciel est couvert et ceux où il fait particulièrement froid. Nous n'habitons la région que depuis 18 mois et n'avons pas assez de recul quant à la rudeur (rudesse?) des hivers.

D'ailleurs si des personnes pouvaient témoigner, depart leur expérience et leur recul, à propos des besoins en appoint de chauffage pour une maison bioclimatique et très bien isolée située dans le Centre.

merci,

PS : je suis aussi preneur pour des infos sur les poeles hybrides,

guillaume.
Revenir en haut Aller en bas
lebrun46
compaillon débutant


Masculin Nombre de messages : 24
Localisation : 46170 LOT Midi Pyrennees
Date d'inscription : 15/10/2006

MessageSujet: Re: partage d'experiences de chauffage   Mar 02 Jan 2007, 11:57

guillaume a écrit:
nous devons raisonner en terme d'appoint de chauffage et il ne nous semble pas nécessaire de prévoir une installation de chauffage central,
Je ne pense pas à la solution d'un chauffage solaire actif (PSD ou mur chauffants) car la maison sera déjà conçue pour emmagasiner et restituer plus tard l'énergie solaire ( cf solaire passif ) et par conséquent je pense que ça ferait double-emploi
guillaume.

C'est vrai qu'un : PSD/MursChauffant c'est un projet chauffage central, et qu'en terme d'investissement ,c'est lourd par rapport à : Solaire passif+PM ou autre poele.
Souvent s'ajoute : un CESI (qu'on peut aussi faire soit meme)
voir s'ajoute un systeme bouilleur en option duchauffage bois, rien que pour l'appoint Eau chaude

C'est vrai aussi que le chauffage centrale solaire + poele bois en appoint peut repondre à region avec courte periode froid sans soleil, et à un confort en intersaison, tout en etant moins dependant du bois( question pratique ....
ma conclusion est: qu'il vaudrait mieux ,en theorie,anticiper un PSD ou mur (ou prevoir la possibilité) pour un raccord eventuel , plutot que non
...mais materiellement c'est moins evident
Revenir en haut Aller en bas
tom
compaillon débutant


Nombre de messages : 12
Localisation : hautes-pyrénées
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Re: partage d'experiences de chauffage   Mer 03 Jan 2007, 21:07

Bonjour à tous et bonne année,

Merci d'avoir ouvert se sujet de discussion qui finalement concerne beaucoups de monde. Nous sommes également en train de nous poser la question du chauffage en complément du solaire passif (serre solaire + inertie avec murs en terre). Nous hésitons entre un poêle métallique à haut rendement type turbo qui réchauffera très vite la maison (peut-être trop et chaleur mal répartie) et une formule intermédiaire avec un peu de masse pour "lisser"ces apports de chaleur. Jotul paraît proposer un model pas mal avec trois cent kilos de stéatite autour d'un foyer fermé à haut rendement. Rien à voir avec un poêle de masse, mais c'est peut-être un compromis prix-efficacité dans une maison bien isolée. Si vous avez des idées ou des infos, je suis preneur.
Merci
Revenir en haut Aller en bas
penzo
compaillon


Masculin Nombre de messages : 69
Localisation : pen ar bed / Finistère
Emploi : autoconstructeur
Date d'inscription : 21/12/2005

MessageSujet: Re: partage d'experiences de chauffage   Mer 03 Jan 2007, 23:43

Epouvanpaille a écrit:
Bonjour,
Nous avions déjà notre cuisinière bois et nous avons souhaité la garder (aucun surcoût pour nous).
C'est encore la meilleure solution pour dimensionner le besoin. Pas d'investissement exhorbitant et cela laisse le temps de voir le fonctionnement de la maison pendant une saison.
Ton message précédent est révélateur du peu de déperdition de telles maisons supers isolées. Difficile d'expliquer cela au vendeur de poêle qui sont habitués aux maisons isolées selon la RT2000.


lebrun46 a écrit:

De mon coté une option etait un chauffage + eau chaude solaire, avec murs chauffants, apres deduction credit d'impot et du travail aussi on pouvait arriver dans les 8000 euros(intervention plombier). Interessant en region sud ouest,(1H au dessus de Toulouse) ici le climat parfois froid sans soleil, mais ce n'est pas tres long avant d'avoir le soleil.
Du coup , le PM"parait" un peu trop, question investissement...
J'ai pas bien compris ton mode de chauffage. Est-ce du PSD ou du solaire actif à base de stockage thermique dans un ballon ?

lebrun46 a écrit:

le climat parfois froid sans soleil, mais ce n'est pas tres long avant d'avoir le soleil
Tu raisonnes donc en solaire passif. Si ce n'est pas trés long (c'est quoi pour toi "pas trés long ?") d'avoir du soleil, il faut le stocker un minimum avec une inertie suffisante. Ensuite, tu dois juste raisonner en appoint (le petit coup d'accélérateur pour passer une période trop longue froide et sans apport solaire) ou alors tu ne crois pas dans le concept du solaire passif ... .
Comment comptes-tu gérer tes murs chauffants (donc inertie du mode de chauffage) et les apports solaire passif (aussi de l'inertie) ?

guillaume a écrit:

- une maison assez compacte avec combles aménagés et un poele de masse dans la pièce de vie centrale ; dans cette hypothèse, une de nos interrogations porte sur le fait que après une absence, nous mettrons surement bcp de temps à réchauffer toute la masse (inertie) intérieure de la maison et pendant ce temps glagla ;
Je ne pense pas que dans des maisons utilisant le solaire passif couplé à une super isolation, tu risques le glagla. Demandes à quelques proprios. Le discours assez classique entendu : "je suis parti en Février en vacances 15 jrs et en revenant, j'ai eu la surprise de trouver la maison à 16°"


Pour les poêles massif ou hybrides, voici quelques références sans faire de pub. Si vous avez d'autres pistes intéressantes ...
- Les Altechs Eclips et vision
- Les lotus M
- les scanLine massif (babina, etc)
- Salla, Zevio et Hetta de chez Tulikivi (poêles mixtes),

tom a écrit:

Jotul paraît proposer un model pas mal avec trois cent kilos de stéatite autour d'un foyer fermé à haut rendement.
Questions pour les poêles français ? Qui donne les rendement de ces poêles ? D'après mes sources (revendeurs de poêle Jotul et autres scandinaves), ce sont les constructeurs eux mêmes !!! Ce qui (pour lui) n'est pas le cas pour les poêles scandinaves qui sont soumis à des laboratoires étrangers indépendants.

Plus généralement, demandez aux revendeurs les rendements de ces poêles et quel organisme a fait les tests.
Revenir en haut Aller en bas
http://marinemichel29.over-blog.com
lebrun46
compaillon débutant


Masculin Nombre de messages : 24
Localisation : 46170 LOT Midi Pyrennees
Date d'inscription : 15/10/2006

MessageSujet: Re: partage d'experiences de chauffage   Jeu 04 Jan 2007, 00:42

[quote="penzo"]
J'ai pas bien compris ton mode de chauffage. Est-ce du PSD ou du solaire actif à base de stockage thermique dans un ballon ?

(Pour l'instant je m'informe) : mais un plombier me proposait cette solution pour ma futur maison :mur chauffant , avec stockage paraffine (powertanks) d'apres lui tres interessant question rendement
Et dans ce cas je resonne en solaire actif

Tu raisonnes donc en solaire passif. Si ce n'est pas trés long (c'est quoi pour toi "pas trés long ?") d'avoir du soleil
Pas tres long c'est une semaine,10 jours (pluie ,brouillard)
, il faut le stocker un minimum avec une inertie suffisante. Ensuite, tu dois juste raisonner en appoint (le petit coup d'accélérateur pour passer une période trop longue froide et sans apport solaire) ou alors tu ne crois pas dans le concept du solaire passif ... .
Peut être que je ne crois pas suffisament au solaire passif parceque je ne le vis pas pour l'instant.... et que sinon j'aurais un discours plus simple : un poele pour les periode de froid sans soleil et basta
Comment comptes-tu gérer tes murs chauffants (donc inertie du mode de chauffage) et les apports solaire passif (aussi de l'inertie) ?
Je ne sais pas , tu trouves que ça fait double emploi ?


Je ne pense pas que dans des maisons utilisant le solaire passif couplé à une super isolation, tu risques le glagla. Demandes à quelques proprios. Le discours assez classique entendu : "je suis parti en Février en vacances 15 jrs et en revenant, j'ai eu la surprise de trouver la maison à 16°"
Si c'est reellement ça ,pas besoin de mur ou plancher chauffant, un appoint avec un chauffage bois, voir electrique en sdb suffit

Pour les poêles massif ou hybrides,

je croyais que tu pensais à autre chose ,par hybride je m'attendais à une conception en autoconstruction , avec par exemple un insert et de la masse autour, en fait tu parles des poeles avec masse, dans le commerce courant
Revenir en haut Aller en bas
tom
compaillon débutant


Nombre de messages : 12
Localisation : hautes-pyrénées
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Re: partage d'experiences de chauffage   Jeu 04 Jan 2007, 10:09

Bonjour Penzo,

Désolé, mais je n'ai pas bien compris l'histoire des certifications pour les rendements. Ceux sont les constructeurs français qui font leurs propre tests? Est-ce que cela veut dire qu'il vaut mieux s'adresser à des marques du Nord de l'Europe pour avoir une garantie de résultats?
Merci pour les infos.
A bientôt
Revenir en haut Aller en bas
koun
apprenti compaillon


Masculin Nombre de messages : 33
Age : 40
Localisation : montrond ( jura )
Emploi : routier luthier
Loisirs : lutherie vtt
Date d'inscription : 05/12/2006

MessageSujet: Re: partage d'experiences de chauffage   Dim 25 Fév 2007, 18:55

salut a tous
je me sens moins seul a la lecture de ce post.
moi aussi, je suis entrain de me faire fumer les boyaux de la tete sur cette question...
je vous explique ma reflexion.
nous allons construire une maison le plus possible passive avec serre et mur capteur en adobe ( 50 cm de large, theoriquement ).
au depart, nous etions partis pour installer le solaire thermique avec ECS couplé a un petit poelle de masse pour les periodes tres froides. exit le photovoltaique.
mais et d'une, j'ai appris qu'apparament le solaire thermique avait des problemes de fiabilité, du a des temperatures trop elevé en été qui flingue a la longue les joints.
et de deux, ca n'est vraiment qu'un appoint ou un genre de prechauffage et ne peux en aucun cas subvenir au besoin de chauffage en hiver. donc, obligé de faire tourner le poelle de masse plus que regulierement.
donc, pour moi, le solaire thermique n'a pas vraiment un bon rapport qualité prix. chez cplipsol, avec une fourchette de prix haute, credit d'impot et subvention regionale deduite, on est dans les 12 000 €... aouch ! ca fait cher le prechauffage...
donc, je pense qu'on va construire un poelle de masse de dimension genereuse et installer un capteur mais juste ECS et rajouter des panneaux photovoltaique qui eux nous reviendrez a 8000 € pour une production de 2500 kw/a avec une rentabilité a 9 ans.
donc pour les capteur, d'un coté le thermique tres cher et peu efficace et de l'autre, le photovoltaique bien moins cher et qui nous rapportera des sous dans le temps.
voila, qu'est ce que vous en pensez ? est ce un bon raisonnement a votre avis ?
a+
koun
Revenir en haut Aller en bas
boudasimboudette
compaillon débutant


Féminin Nombre de messages : 16
Age : 39
Localisation : près d'Annecy
Emploi : infirmière
Loisirs : montagne, vélo/remorque avec les enfants, écohabitat
Date d'inscription : 14/11/2006

MessageSujet: Re: partage d'experiences de chauffage   Lun 26 Fév 2007, 15:04

koun a écrit:

mais et d'une, j'ai appris qu'apparament le solaire thermique avait des problemes de fiabilité, du a des temperatures trop elevé en été qui flingue a la longue les joints.

je suis étonnée de ce que tu dis, qui t'as dit ça? source fiable?

les surdimentionnements peuvent être à l'origine de problèmes. Mais si tout est bien calculé, je ne vois pas.. scratch
Revenir en haut Aller en bas
penzo
compaillon


Masculin Nombre de messages : 69
Localisation : pen ar bed / Finistère
Emploi : autoconstructeur
Date d'inscription : 21/12/2005

MessageSujet: Re: partage d'experiences de chauffage   Lun 26 Fév 2007, 17:35

koun a écrit:

donc pour les capteur, d'un coté le thermique tres cher et peu efficace et de l'autre, le photovoltaique bien moins cher et qui nous rapportera des sous dans le temps.
voila, qu'est ce que vous en pensez ? est ce un bon raisonnement a votre avis ?
a+
koun

Je ne suis pas sur de tout comprendre. Quel rapport entre le solaire thermique comme chauffage (ECS, PSD ou SSC) et le solaire photovoltaïque qui va te produire de l'électricité ?
Ne me dis pas que tu comptes te chauffer en transformant le peu d'électricité fournit par ton photovoltaïque en effet joule Suspect ...

N'y a t'il pas de confusion dans ton esprit ?

Dans le cas d'une maison presque passive (- de 15 kwh/an/m2) comme tu veux le faire, le solaire ne sera pas un système de pré chauffage, ni un appoint. Si ton bâti est vraiment conçu comme tu le désires, en réduisant le nombre de calories nécessaires pour avoir chaud alors il deviendra la principale ressource pour répondre à ce faible besoin.

Bien sur, si tu mets ce même système dans une maison avec une isolation répondant à la RT2000, tu vas droit dans le mur et ton système de chauffage via le solaire ne sera pas en adéquation avec le besoin. ET là, on commence à entendre "le solaire, ca marche pas, ..." Mad .

Ensuite, attention au système PSD qui va faire double emploi avec les apports passifs de ton bâti. Je pense qu'il faut, pour éviter que le passif et le PSD ne fonctionnent ensemble avoir un stockage. Là, tu va pouvoir réguler à loisir l'apport calorique de ton système thermique.

On en vient à ton poêle de masse. Dans ton cheminement, tu vas mettre le paquet sur la maison passive : on s'oriente plein sud, on capte un maximum de calories gratuite (on va pas se priver) à travers de belle baies vitrées, on évite de les perdre en surisolant la petite maison(vive les petites fibres végétales), on se protège des vents froids de l'hiver,
on met de l'inertie pour éviter les yoyos thermiques, on s'amuse en mettant de beaux systèmes passifs (murs capteurs ou trombe, serre chaude ou froide, ...).
Bref, en résumé, tu bosses pour avoir un bâti répondant à ta norme de maison passive et ainsi réduire considérablement ton besoin.

Si tu me suis, à ce moment le besoin va devenir résiduel dans un bâti avec pas mal d'inertie pour un bon confort d'hiver et d'été.
Et là, tu veux mettre un PDM pour ton chauffage ... .Ben alors, à quoi ca sert tout le travail en amont ? t'y crois ou pas à la maison passive ou basse énergie ?

Attention, je n'ai rien contre les PDM qui sont après le soleil les systèmes de chauffage les plus performants et les moins polluants, mais dans une maison passive, j'ai du mal à comprendre l'interêt et surtout le mode de fonctionnement : allumages épisodiques correspondant à des périodes trés froides ET sans apports solaires.

Je ne te sens donc pas persuadé par ce concept de maison passive ou basse énergie, sinon tu résonnerais moins en produits(ECS,SCS, PDM, photovoltaïque, clipsol) comme tous nos amis du conventionnel.
N'oublie pas que système solaire passif le moins cher s'appelle vitrage. Mais il est vrai qu'il n'y a pas de crédit d'impôt lorsque l'on met un beau vitrage peu émissif avec un bon facteur solaire au sud de la maison ... .

Sinon, pour ton mur capteur, 50 cm me semble un peu excessif si tu veux avoir un déphasage pour tes longues soirées d'hiver, à moins bien sur que tes soirées ne correspondent à nos nuits .

Voilà, bonne réflexion das ton projet Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://marinemichel29.over-blog.com
johnix
apprenti compaillon


Masculin Nombre de messages : 45
Age : 37
Localisation : Héricourt, Franche-Comté
Date d'inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: partage d'experiences de chauffage   Dim 06 Mai 2007, 11:45

koun a écrit:

mais et d'une, j'ai appris qu'apparament le solaire thermique avait des problemes de fiabilité, du a des temperatures trop elevé en été qui flingue a la longue les joints.

Effectivement, et pas seulement pour les joints.

Un capteur solaire à eau est soumis à de fortes contraintes thermiques : en hiver il peut geler, et en été il peut surchauffer.

Pour le protéger du gel, on peut mettre de l'antigel. Il faut alors le contrôler tous les quelques années (la période dépend du commercial que tu as en face de toit).

Pour le protéger contre la surchauffe, c'est plus compliqué : à moins de dérouler un pare-soleil dessus, ton capteur absorbera toute la chaleur qu'il pourra, et il faudra ensuite l'évacuer.
- Soit tu chauffes ta piscine avec (ou ton lac, ou la mer, ou les oiseaux... l'objectif n'est pas ici de chauffer la piscine mais de refroidir les capteurs),
- soit tu t'attends à ce qu'en cas de canicule, l'eau bouille et s'échappe par la soupape de sécurité. Il faut prévoir un tonneau pour récupérer l'eau glycolée et une pompe pour la réinjecter dans le circuit. C'est plus fréquent pour les grosses surfaces de panneaux, plus rares pour un ECS).

Les panneaux sont normalement concus pour supporter une canicule, s'ils sont vides. Mais les températures atteignent probablement les plusieurs centaines de degrés.

Le constructeur Rotex a un système de ballon de stockage avec vidange automatique des panneaux en cas de gel ou surchauffe. Il est très bien pensé, mais l'installation complète coûte quand même pas loin de 8000 euros... donc totalement inadapté à une maison passive.

Si vous posez des panneaux solaires à eau, soyez prévenus qu'il s'agit d'un dispositif complexe et fragile. Si vous voulez du très robuste, mettez une veranda, un mur capteur et un ballon électrique...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.alysse.org/1ercochon
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: partage d'experiences de chauffage   

Revenir en haut Aller en bas
 
partage d'experiences de chauffage
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Meilleure marque de chauffage
» chauffage de volière
» Bilan chauffage dans une maison habitée...
» Bug chauffage Newattino
» Question pour le chauffage requis pour mes vivarium???

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Compaillons  :: Paille et Techniques :: La paille et le reste... :: chauffage et plomberie-
Sauter vers: