Forum de la construction de maisons en paille
 
AccueilManuel du forumS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Plâtre sur paille

Aller en bas 
AuteurMessage
Benj
compaillon néophyte


Nombre de messages : 6
Localisation : 24620
Date d'inscription : 04/12/2018

MessageSujet: Plâtre sur paille    Mar 04 Déc 2018, 20:35

Bonjour , je ne trouve pas d'info sur les enduits plâtre en direct sur la paille.

Quelqu'un peut il me donner les caractéristiques technique du plâtre en enduit de forte épaisseur (4/5 cm) en comparaison avec la terre crue , inertie thermique , sd ...

je suis charpentier et constructeur de maison , mais dans le passé j'ai appris la technique du plâtre tradi , je me dis que ça doit être idéal sur la paille , un super collant et une finition très fine , mais j'aimerais vraiment , aussi , ajouter de la masse dans le bâtiment par les enduits , d'où ma question ...

merci !
Revenir en haut Aller en bas
Ugo
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 1826
Age : 37
Localisation : France - centre
Emploi : Concepteur de maisons éco
Date d'inscription : 22/08/2008

MessageSujet: Re: Plâtre sur paille    Mer 05 Déc 2018, 19:30

en forte épaisseur c'est pas un bon usage à mon avis. le plâtre n'a pas une bonne inertie, comme c'est une pierre légère, sa capacité thermique est plus faible que les autres matériaux minéraux.

et puis en 4-5cm d'épais, il faudra faire plusieurs passes, non ?

quoi qu'il en soit, même épais, les enduits ne représentent pas une grande part de l'inertie thermique. si on veut en mettre, il faut charger les dalles, et les murs de refend intérieurs (ce qui est d'autant plus malin qu'habituellement ils peuvent recevoir du rayonnement solaire direct, ce qui n'est pas le cas des enduits int des murs externes).
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fiabitat.com
Benj
compaillon néophyte


Nombre de messages : 6
Localisation : 24620
Date d'inscription : 04/12/2018

MessageSujet: Re: Plâtre sur paille    Mer 05 Déc 2018, 20:37

Ok , dommage , par-contre des enduits terre amène bien une bonne inertie , non ?

Elle ne serait pas suffisante dans le cas ou on a du parquet partout ?



Revenir en haut Aller en bas
jpg
maitre compaillon
avatar

Masculin Nombre de messages : 851
Age : 71
Localisation : haute-loire
Emploi : plus
Loisirs : construction,vivre,etc.
Date d'inscription : 20/06/2006

MessageSujet: Re: Plâtre sur paille    Mer 05 Déc 2018, 21:18

Une densité un peu plus importante que le plâtre, ce sera effectivement plutôt la dalle et les cloisons lourdes de refends qui apporteront de l'inertie.

JP
Revenir en haut Aller en bas
Ugo
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 1826
Age : 37
Localisation : France - centre
Emploi : Concepteur de maisons éco
Date d'inscription : 22/08/2008

MessageSujet: Re: Plâtre sur paille    Jeu 06 Déc 2018, 10:05

Citation :
des enduits terre amène bien une bonne inertie , non ?

Ils en apportent plus que du placo, surtout sur une maison qui n'a aucune inertie nulle part.

Est-ce qu'ils en apportent "assez", ça, faut voir par rapport au contexte du projet, cas par cas.

Par ex, prend une maison en monomur brique. on se dit que la brique a de l'inertie, c'est lourd. et pourtant, un simple refend maçonné de 20cm d'épaisseur plein (agglo pleins ou béton ou autre) donnera les 3/4 de l'inertie du rdc (si la dalle n'a rien, par ex un truc flottant sur isolant).
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fiabitat.com
Benj
compaillon néophyte


Nombre de messages : 6
Localisation : 24620
Date d'inscription : 04/12/2018

MessageSujet: Re: Plâtre sur paille    Jeu 06 Déc 2018, 19:44

Merci pour vos réponses , du coup, existe il une règle, un document , un logiciel ... pour le calcul de l'inertie dans un bâtiment .

Etant moi même constructeur de MOB je suis à chaque fois confronté à ce problème d'inertie , en hiver , la maison chauffe super vite et reste chaude garce à l’étanchéité à l'air , la bonne isolation et le solaire passif via les menuiseries, mais en été la surchauffe y est a tout les coups ... malgré volets et brise soleil , c'est là le gros point faible des MOB à mon avis .

Donc on pourrait imaginer un gros mur de refend en béton banché ou parpaing à bancher pour combler ce manque .

en tout cas encore un grand merci pour vos réponses !!

Revenir en haut Aller en bas
jpg
maitre compaillon
avatar

Masculin Nombre de messages : 851
Age : 71
Localisation : haute-loire
Emploi : plus
Loisirs : construction,vivre,etc.
Date d'inscription : 20/06/2006

MessageSujet: plâtre sur paille.   Jeu 06 Déc 2018, 20:40

Bonsoir, à propos d'inertie, une mob classique n'a pratiquement pas d'inertie. Elle se réchauffe très vite soit par chauffage soit par apport solaire d'ou la nécessité de gérer les apports solaires estivaux notamment venant de l'ouest.

Elle se refroidit aussi très vite en l'absence de chauffage et d'apport solaires plus ou moins vite en fonction de l'isolation.

J'ai construit en Corse au niveau de la mer une maison de type GREB orientée sud est (' Grande façade de près de 30m de long en briques monomurs de 37 avec de grandes baies avec volets roulants gérables par domotique suivant l'apport solaire en cas d'inocupation) Les autres murs sont de type GREB J'ai apporté une inertie relativement importante par des murs de refends nord sud en agglos de béton de 15 et 20cm qui assurent le cloisonnement et le support des solivages ainsi que le contreventement de la double ossature, la dalle est en béton avec carrelage, au dessous il y a un autre logement de construction traditionnelle ( agglos, isolation intérieur, placo) l'ensoleillement ouest est limité.

Le chauffage est quasiment nul le rafraîchissement estival est géré par les volets mais le débord de toit plus l'orientation de cette façade limite l'apport solaire.

l'excésd'inertie est aussi préjudiciable. Je connais une maison, ancienne maison forte du 16ème siècle dont les murs font au moins 120cm sans isolation dans une grande pièce commune sans apport solaire notable. Les occupants chauffent pratiquement toute l'année y compris au plus fort de la canicule de 2003 au moins le matin pour le repas de midi. Bon il s'agit de cas assez exceptionnel.

Bref il n'est pas évident de gérer l'inertie Un bon thermicien doit pouvoir apporter son aide.

La plupart des maisons bois paille que je connais ont au moins un mur cental en maçonnerie voire d'autres cloisons lourdes. Certaines ont également un enduit terre interne de plusieurs cm d'épaisseur.

JP
Revenir en haut Aller en bas
Benj
compaillon néophyte


Nombre de messages : 6
Localisation : 24620
Date d'inscription : 04/12/2018

MessageSujet: Re: Plâtre sur paille    Ven 07 Déc 2018, 08:15

une autre question , dans le cas d'une cloison lourde , comment gérer le pont thermique de la liaison avec la fondation ?

est il possible de bâtir du lourd sur une rangé de bloc YTong (pas sur de l'orthographe ...) ?
Revenir en haut Aller en bas
Ugo
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 1826
Age : 37
Localisation : France - centre
Emploi : Concepteur de maisons éco
Date d'inscription : 22/08/2008

MessageSujet: Re: Plâtre sur paille    Ven 07 Déc 2018, 11:04

Effectivement, le plus simple à mon avis c'est de faire intervenir un thermicien spécialiste. Des maison bioclimatiques, hein, pas ceux qui font les études RT bidon.

Trop d'inertie ça peut aussi être un problème dans une maison qui n'est pas habitée tout le temps, ou qui reste vide toute la journée et n'est occupée que la nuit. bref, c'est contextuel, il n'y a donc pas de recette simple qui marcherait dans tous les cas.

Pour éviter un pont thermique bas, le plus simple est de mettre en soubassement un matériau monomur : brique, pierre ponce, béton cellulaire, peu importe. Le plus pratique en fonction de l'épaisseur, de l'approvisionnement, des préférences de pose.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.fiabitat.com
Benj
compaillon néophyte


Nombre de messages : 6
Localisation : 24620
Date d'inscription : 04/12/2018

MessageSujet: Re: Plâtre sur paille    Sam 08 Déc 2018, 19:48

Bonsoir , une dernière question sur ce thème , peut on compter sur l’inertie d'une dalle béton si celle ci est couverte d'un parquet bois ? de même pour une cloison lourde , le fait de l'enduire au plâtre ou même d'une peinture ne coupe t il pas l'effet "accumulateur" ?
La surface accumulatrice doit elle être en contact direct avec le volume à refroidir ou réchauffer pour jouer son rôle ?

remplir une cloison en ossature bois avec des BTC serait illusoire je suppose ...
Revenir en haut Aller en bas
Benj
compaillon néophyte


Nombre de messages : 6
Localisation : 24620
Date d'inscription : 04/12/2018

MessageSujet: Re: Plâtre sur paille    Sam 08 Déc 2018, 19:50

JPG , cette histoire de maison à l'inertie telle qu'elle ne se réchauffe jamais est incroyable !
Revenir en haut Aller en bas
Ugo
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 1826
Age : 37
Localisation : France - centre
Emploi : Concepteur de maisons éco
Date d'inscription : 22/08/2008

MessageSujet: Re: Plâtre sur paille    Dim 09 Déc 2018, 10:35

Et pourtant, si les murs sont assez épais, la "maison" devient une sorte de grotte artificielle. Et dans une grotte, il ne fait jamais vraiment froid, mais il ne fait jamais chaud non plus !

Citation :
peut on compter sur l’inertie d'une dalle béton si celle ci est couverte d'un parquet bois ?

la réponse va de oui quand le parquet est de faible épaisseur et qu'il n'y a pas d'air entre la dalle et le parquet à non si le bois est épais, s'il est massif, et s'il est sur lambourdes. Ce qui a une certaine logique puisque le parquet traditionnel est précisément une solution destinée à couper le rayonnement froid du sol.

Citation :
le fait de l'enduire au plâtre ou même d'une peinture ne coupe t il pas l'effet "accumulateur" ?

ça n'a pas de conséquence, sauf dans le cas de la peinture si elle est blanche alors que le mur reçoit la lumière directe : il va réfléchir la majeure partie. dans ce cas une peinture plus sombre est plus adaptée.

Citation :
La surface accumulatrice doit elle être en contact direct avec le volume à refroidir ou réchauffer pour jouer son rôle ?

C'est mieux puisque la chaleur se déplaçant sur trois moyens : conduction, rayonnement et convection, plus tu en limite, plus tu réduit la diffusion. par ex, le parquet tradi sur lambourde va couper la conduction et le rayonnement d'une dalle, et il ne laissera qu'un pouillème de convection.

Citation :
remplir une cloison en ossature bois avec des BTC serait illusoire je suppose ...

si les briques restent apparente non. si elles sont cachées derrière un parement, qui lui-même ne touche pas vraiment les briques, là en effet, ça ne fera plus grand chose.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fiabitat.com
jpg
maitre compaillon
avatar

Masculin Nombre de messages : 851
Age : 71
Localisation : haute-loire
Emploi : plus
Loisirs : construction,vivre,etc.
Date d'inscription : 20/06/2006

MessageSujet: Re: Plâtre sur paille    Dim 09 Déc 2018, 13:15

Il y a des maisons notamment dans le Cantal mais dans d'autres régions y compris en plaine dont les murs sont très épais pour supporter les granges au dessus. Y compris les maisons troglodytes Hormis l'été et encore s'il fait beau, s'il y a un peu de soleil et encore, on maintient toujours un foyer pour préparer le repas et conserver une température agréable, l'hiver si on ne réchauffe pas il faut quinze jours pour avoir une température tout juste acceptable. Une seule pièce était chauffée.

Enfin je vous parle de cela il y a quelques dizaines d'années mais on rencontre encore des cas de précarité énergétique assez nombreux vu l'absence d'isolation et le coût de l'énergie.



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Plâtre sur paille    

Revenir en haut Aller en bas
 
Plâtre sur paille
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» épaisseur de paille nécessaire à une bonne isolation ?
» Votre avis svp sur composition d'un mur paille sans enduit
» témoignages sur les couts d'une autoconstruction paille
» paille ou fibre de bois ?
» isolation toiture en paille

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Compaillons  :: Paille et Techniques :: La paille et le reste... :: les enduits-
Sauter vers: