Forum de la construction de maisons en paille
 
AccueilManuel du forumS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Sous bassement, hauteur, isolation, mise en oeuvre...

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
kepon
compaillon


Nombre de messages : 66
Date d'inscription : 01/04/2013

MessageSujet: Re: Sous bassement, hauteur, isolation, mise en oeuvre...   Lun 08 Jan 2018, 16:21

Bonjour et belle année 2018,

Après une petite pause dû au réjouissance de fin d'année, je me replonge dans la préparation de chantier...

Ugo a écrit:
En paille porteuse c'est une bonne idée de poser l'enduit sur le soubassement comme montré sur ton dessin, par contre attention à la capillarité : la coupure doit passer sous l'enduit, remonter devant la lisse basse.

Ok, pour être sûr de la bonne interprétation de tes mots, ça doit donner ça selon toi la rupture capillaire :


(symbolisé par le trait rouge)

Du coup pas de rupture à l'extérieur entre l'enduit du sous bassement et l'enduit des murs extérieur ? Dans mon esprit la rupture passait aussi entre ces deux éléments...
Est-il est important que l'enduit porte sur le sous bassement des 2 côtés ? Ou que d'un côté c'est déjà bien ? (ça m’arrangerai pour mettre plus de liège en périphérie) J'ai le sentiment que si ça pousse fort et que l'enduit ne porte que d'un côté ça va déformé le mur mais j'exagère peut être ?

Sinon j'ai (toujours) pas de solution qui me convient à 100% pour la mise en œuvre de mon sous bassement.

Je récapitule les contraintes que je me suis donnée :

  • Faire porter l'enduit sur le sous bassement
  • Paille à 30cm du niveau du sol ext et 10cm sol fini intérieur
  • Un R pas trop loin de celui de la paille
  • Simple à mettre en œuvre


Voici le compromis auquel j'arrive :




Avec cette solution :

  • L'enduit est porté sur le sous bassement (plus à l'extérieur qu'à l'intérieur quand même mais sinon j'ai pas de quoi l'enduire)
  • On arrive à un R pas trop mal par rapport au autre solution et il n'y a pas de pont thermique


J'ai écarté l'option "remonté la fondation en guise de sous bassement" parce que je n'arrive pas à faire porter l'enduit ET avoir un R intéressant avec cette option (la brique à l'avantage d'avoir un R de 1 ce qui est déjà ça de pris, plus un bout de liège...

D'avance merci,
Belle journée,
David
Revenir en haut Aller en bas
http://david.mercereau.info/
Ugo
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 1783
Age : 36
Localisation : France - centre
Emploi : Concepteur de maisons éco
Date d'inscription : 22/08/2008

MessageSujet: Re: Sous bassement, hauteur, isolation, mise en oeuvre...   Mar 09 Jan 2018, 10:31

Bonne année,

Il faut effectivement mettre un joint de rupture capillaire et dilatation entre l'enduit qui est sur paille et celui qui est sur brique. Mais ce joint doit être fait avec un matériau dur, tu n'arriveras pas à le faire avec une feuille souple de coupure capillaire. Un profilé en métal sera plus adapté.

Sans ce joint de toute façon une fissure apparaîtra forcément à cet endroit, car l'enduit ne se dilatera pas de la même manière sur les deux supports.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fiabitat.com
kepon
compaillon


Masculin Nombre de messages : 66
Localisation : 44 pays de la loire
Date d'inscription : 01/04/2013

MessageSujet: Re: Sous bassement, hauteur, isolation, mise en oeuvre...   Mer 10 Jan 2018, 14:27

Ugo a écrit:
Il faut effectivement mettre un joint de rupture capillaire et dilatation entre l'enduit qui est sur paille et celui qui est sur brique. Mais ce joint doit être fait avec un matériau dur, tu n'arriveras pas à le faire avec une feuille souple de coupure capillaire. Un profilé en métal sera plus adapté.

Profile métal sur un mur rond ça va pas être de la tarte mais je vais réfléchir au problème...

kepon a écrit:
Est-il est important que l'enduit porte sur le sous bassement des 2 côtés ? Ou que d'un côté c'est déjà bien ? (ça m’arrangerai pour mettre plus de liège en périphérie) J'ai le sentiment que si ça pousse fort et que l'enduit ne porte que d'un côté ça va déformé le mur mais j'exagère peut être ?

Si tu as une idée là dessus...

Parce que j'ai eu d'autres idées, notamment en montant un petit mur de parement en pierre devant le sous bassement (au lieu de l'enduit) qui me permettrait de faire porter l'enduit extérieur dessus. J'ai toujours pas de solution chouette pour le faire porter à l'intérieur (en gardant une bonne isolation intérieur). Et les pierres c'est beau et j'en ai plein à disposition...

Avec 1 grosse brique de 28, ça fait pas porter la paille sur la totalité du mur c'est chian mais c'est pas trop chère :



Avec 2 rangs briques, le mur porte mieux  :



Décidément je commence à me dire qu'il n'existe pas de solution idéel pour mon cas... donc je vais essayer de lâcher et faire au mieux  :-p

Belle journée,
Revenir en haut Aller en bas
http://david.mercereau.info/
Ugo
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 1783
Age : 36
Localisation : France - centre
Emploi : Concepteur de maisons éco
Date d'inscription : 22/08/2008

MessageSujet: Re: Sous bassement, hauteur, isolation, mise en oeuvre...   Ven 12 Jan 2018, 16:08

Citation :
Si tu as une idée là dessus...

ça ne déformera pas le mur, la pression va se reporter sur la partie la moins compressible, donc l'enduit, et il résistera jusqu'à sa rupture sans se déformer (car il n'est pas plastique).
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fiabitat.com
kepon
compaillon


Masculin Nombre de messages : 66
Localisation : 44 pays de la loire
Date d'inscription : 01/04/2013

MessageSujet: Re: Sous bassement, hauteur, isolation, mise en oeuvre...   Lun 12 Fév 2018, 21:31

Merci Ugo.

Bonne nouvelle pour moi, j'ai obtenu mon permis de construire !!!  bounce Very Happy

Du coup j'avance aussi sur des considération économique...

J'avance toujours sur ma réflexion de sous bassement. En discutant ici et là de la mise en œuvre je m'aperçois que remonter la fondation de 10cm ça va quand même être hyper galère... Du coup une nouvelle hypothèse serait d'utiliser des bloc de pierre ponce pour le sous bassement. l'avantage que j'y vois :

  • J'ai pas à remonter la fondation (faire un coffrage rond ça sens le truc vraiment pénible quand même...)
  • Je peux mettre peu (ou pas ?) de liège à l'intérieur du sous bassement. Peut être en mettre une fine plaque pour casser le pont thermique de la lisse basse et faire grimper le R un chouilla...


Financièrement, entre la grosse brique en terre cuite de 30cm + 8cm de liège ou le bloc de pierre ponce de 30cm j'ai l'impression que c'est kiff kiff...

Comparatif sous bassement 1m large / 40cm de haut :

  • brique terre cuite 30cm (5.04*4€, R:1) + panneaux liège 8cm (0,5m² = 15€, R:2) = 35€, R:3
  • Cogetherm : 30cm : (7€*4 R:2,4) 30€  + panneau liège 2cm (4€ R:0,5) = 34€ R:2,9


Voilà ce que ça donnerai :


Autre p'tite nouveauté, j'imagine utiliser du verre cédulaire MISAPOR (matériaux issu du verre recyclé) en guise hérisson. ça draine et en même temps c'est isolant. J'ai chiffré c'est moins chère que cailloux + liège (à R équivalent). C'est pas hyper local le MISAPOR, c'est suisse, mais bon le liège c'est portugais. Au niveau énergie grise je ne me suis pas documenté suffisamment sur les 2 processus de fabrication pour dire qui est le meilleur...

J'espère me fixer un jour là dessus, un peu avant le début du chantier :-p

Si vous avez des remarques, n'hésitez pas !

Belle soirée,
David
Revenir en haut Aller en bas
http://david.mercereau.info/
tchopko
maitre compaillon
avatar

Nombre de messages : 197
Localisation : slovenie
Emploi : artiste bidouilleur
Loisirs : artiste bidouilleur
Date d'inscription : 07/12/2014

MessageSujet: Re: Sous bassement, hauteur, isolation, mise en oeuvre...   Mar 13 Fév 2018, 16:15

coucou david!
Félicitations pour le permis...
je suis dans l'attente de ce papier depuis avril dernier (date de depot du dossier)!
mais je desespère pas!

J'ai regardé un peu sur le site ces blocs de pierre ponce, je connaissais pas.

J'ai un peu des doutes sur le fait qu'il annonce que c'est 100% recyclable... Si je comprends bien ce que je lis, ils utilisent du clinker, ce qui une fois broyé est du ciment (peut etre avec moins de chimie ajoutée), donc pour moi c'est un béton avec de la pierre ponce comme charge à la place du sable et gravier... recycler ça me parait pas plus facile qu'un parpaing... mais bon, peut etre je me trompe!

J'ai pas pris le temps de relire tout ton projet et je sais plus ou tu en es de la problématique du chainage, ta fondation, c'est du béton armé?
tu as une lisse basse qui vient solidariser tout ça?
parce que ton mur de soubassement comme tu le montre il n'est pas renforcé contre déformations du sol et étirements...

Je vois sur le site qu'ils coulent un mortier très liquide (à l'arrosoir) pour celer les blocs entre eux. Ils mettent même un exemple avec un mur rond, mais tu vois sur la photo qu'ils ont bien enduit sur toutes les faces. donc ils ont pas pu faire ca avec un mortier si liquide...
Question, est ce que ce mortier aussi chargé en pierre ponce a le même R sinon entre chaque bloc le froid se faufile.

Question isolation, ton idée d'abandonner complètement l'isolation en liège sur le mur de soubassement me parait un peu tendu, par rapport à ton mur en paille, ça va quand même apporter du froid...

Et pour arriver a faire du rond avec des blocs rectangulaires, soit tu laisses un jour avec un petit angle entre chaque, donc pas mal de mortier en plus au final, soit tu t'amuses à découper ça avec une scie au diamant, mais il faut couper 20cm avec des angles tout riquiqui, et j'imagine c'est sympa comme activité!

Dernier truc, tes blocs vont être en quinconce, donc ca va te donner un grand polygone. Ton parement en pierre en extérieur, quand tu vas arriver sur les angles, ça va t'obliger à mettre pas mal de colle à certains endroits pour compenser. J'imagine le plus petit tes pierre le moins chiant...

voila les remarques d'un bizut!
bon courage
tchopko

Revenir en haut Aller en bas
http://maisonpaille-slovenie.blogspot.com/
kepon
compaillon


Masculin Nombre de messages : 66
Localisation : 44 pays de la loire
Date d'inscription : 01/04/2013

MessageSujet: Re: Sous bassement, hauteur, isolation, mise en oeuvre...   Mer 14 Fév 2018, 00:23

tchopko a écrit:
je suis dans l'attente de ce papier depuis avril dernier (date de depot du dossier)!
mais je desespère pas!

Waw, là ça commence à faire long quand même...

tchopko a écrit:
J'ai regardé un peu sur le site ces blocs de pierre ponce, je connaissais pas.

J'ai un peu des doutes sur le fait qu'il annonce que c'est 100% recyclable... Si je comprends bien ce que je lis, ils utilisent du clinker, ce qui une fois broyé est du ciment (peut etre avec moins de chimie ajoutée), donc pour moi c'est un béton avec de la pierre ponce comme charge à la place du sable et gravier... recycler ça me parait pas plus facile qu'un parpaing... mais bon, peut etre je me trompe!

Le process de fabrication c'est de la pierre ponce (roche volcanique) en vrac pressé qui sèche sans cuisson. Le fait qui n'y est pas de cuisson ça en fait un truc pas trop dégueu en terme d'émission, après effectivement le cogetherm contient du clinker, le poncebloc ne semble pas en contenir lui (ou en tout cas c'est pas affiché, je vais creuser la question...)

tchopko a écrit:
J'ai pas pris le temps de relire tout ton projet et je sais plus ou tu en es de la problématique du chainage, ta fondation, c'est du béton armé?
tu as une lisse basse qui vient solidariser tout ça?
parce que ton mur de soubassement comme tu le montre il n'est pas renforcé contre déformations dur sol et étiements...

Oui j'ai une lisse basse, la fondation c'est "à l’ancienne" (gros béton de chaux)

tchopko a écrit:
Question, est ce que ce mortier aussi chargé en pierre ponce a le même R sinon entre chaque bloc le froid se faufile.

Le but est visiblement (avec le gabarie) d'enfermer une lame d'air au milieu des deux bandes de mortiers... De là a dire que le R est le même ça...
Avec les briques de terre cuite monomure (hypothèse précédente) j'aurais eu le même problème avec le mortier...

tchopko a écrit:
Question isolation, ton idée d'abandonner complètement l'isolation en liège sur le mur de soubassement me parait un peu tendu, par rapport à ton mur en paille, ça va quand même apporter du froid...

Oui tu as raison, je vais laisser une petite bande...

tchopko a écrit:
Et pour arriver a faire du rond avec des blocs rectangulaires, soit tu laisses un jour avec un petit angle entre chaque, donc pas mal de mortier en plus au final, soit tu t'amuses à découper ça avec une scie au diamant, mais il faut couper 20cm avec des angles tout riquiqui, et j'imagine c'est sympa comme activité!

Oui c'est vrai que c'est pénible, je déplore 4cm dans le bout à combler avec du mortier.
Et oui, la découpe semble fastidieuse...


tchopko a écrit:
Dernier truc, tes blocs vont être en quinconce, donc ca va te donner un grand polygone. Ton parement en pierre en extérieur, quand tu vas arriver sur les angles, ça va t'obliger à mettre pas mal de colle à certains endroits pour compenser. J'imagine le plus petit tes pierre le moins chiant...

De ce côté là, ça m'embête moins, d'après ma simulation j'ai que 1cm :

Donc c'est acceptable et avec les pierres on peut tricher un peu..



tchopko a écrit:
voila les remarques d'un bizut!

Merci le bizut ! ;-)
Revenir en haut Aller en bas
http://david.mercereau.info/
tchopko
maitre compaillon
avatar

Nombre de messages : 197
Localisation : slovenie
Emploi : artiste bidouilleur
Loisirs : artiste bidouilleur
Date d'inscription : 07/12/2014

MessageSujet: Re: Sous bassement, hauteur, isolation, mise en oeuvre...   Mer 14 Fév 2018, 14:21

Bon kepon david!
Toujours dans le domaine des impressions pour ce qui est de mes retours!
En lisant tes réponses je me dis: tiens, un grand têtu!

pardon, mais j'ai l'impression que tu persévères dans une solution qui au final est très proche de ta première proposition, sauf que tu changes les monoblocs rouge en monobloc gris!

si je comprends là ou tu en es, le premier élément qui vient "chainer" ta structure est ta lisse basse, qui de toute façon pourra pas être d'un seul morceau puisque rond... en dessous c'est des blocs juste collés au mortier et une fondation de chaux qui ne peux pas être armée
Donc je crois qu'on en reviens aux premières réactions, ta structure tient le coup en compression, mais pas grand chose en déformations du fait des mouvements du sol, comme tu dis que ton sol est très humide, c'est sûr il bouge encore plus, si la base de ta structure se supporte pas elle même en un bloc, elle va bouger, et c'est l'enduit qui va prendre des déformations, donc fissures, et tes ouvertures, donc faire souffrir les portes et fenêtres...

Plus que partir dans des considérations de bilan carbone et d'achats de produits locaux, je pense qu'il faut vraiment que tu repenses tout le truc sous l'aspect strictement structurel, que la base de ta maison soit assez costaud pour se supporter elle même et encaisser des déformations extérieures.

Je peux parler d'ou j'en suis dans ces recherches.
Pour avoir construit une première cabane en plus des chantiers participatifs et autres projets ou je tente d'apprendre, je me rends compte de l'importance des fondations et lisses basses.
Pour la cabane on a terrassé avec un gros buldo de 26 tonnes qui a fait des aller-retours, pressé du plus qu'il pouvait, on ensuite compacté encore le sol avec du "tampon" comme des brutes. Notre sol est bien stable, du flysch, avec peu d'argile et un drainage naturel rapide bien en dessous des fondations, bref ça bouge très peu sauf l'érosion de surface, et bien pourtant un an après que la cabane soit montée, un jour s'est crée sous le mur de soubassement (en parpaings et fer à béton, plus colle ciment et trame de verre en extérieur), quelques millimètres mais c'est sûr que si le mur de soubassement était juste avec des parpaings collés au mortier il se serait affaissé à cet endroit là.

pour la maison j'ai maintenant une solution qui me plait bien. Bon pas la panacée niveau empreinte carbone, mais au moins je sais que ça tient.
et je me dis c'est toujours beaucoup moins de béton qu'une maison de base comme il s'en construit encore partout,

la maison est carrée, 8 par 8, donc au total 9 colonnes qui vont jusqu'au sol dur, entre 80cm et 1.5m de profondeur,
le sol est décapé en surface et on va mettre encore un "tampon" bien compacté avec ce qu'il s'appelle ici en slovénie la grenouille, la grosse bebette qui saute sur place et comprime!
et ensuite on va faire des coffrages pour placer des poutres en béton armé qui sont aussi le mur de soubassement, (tout le tour plus une croix au milieu) les poutres sont au niveau du sol comapcté
l'architecte m'a déjà calculé ça, à peut pres 700 kilos de fer à béton profilé
pour arriver au final à des poutres en béton armé de 30cm de haut et 25cm de large. sur lesquelles je peux directement monter les murs paille et l'ossature '(de 35cm de large), je me retrouve avec un porte à faux qui servira à mettre l'isolation en extérieur du mur de soubassement.

L'architecte me dit que c'est plutôt généreux comme dimensionnements, mais que pour de l'autoconstruction, c'est pas plus mal de penser un poil exagéré, bref ça pourrait etre beaucoup moins de métal si je faisais appel à une boîte qui me fasse ça.

d'apres mes premiers calculs de prix (des prix en slovénie)
700 kilos de fer à béton déjà soudé pour les poutres 900 euros avec livraison
4.5 m3 de béton: 10 tonnes de charge 150 avec livraison
1.3 tonnes ciment ( une palette livrée) 100 euros


bref avec les coffrages, la peleteuse et autres petites joyeusetés je base sur 1500 euros max pour avoir les fondations et le mur de soubassement (sans compter isolation, hydrorégulation) ce qui au final n'est pas si délirant.

Des coffrages en rond par exemple, je pense pas que c'est si galère que ça, avec du contreplaqué fin filmé (pour pas coller au béton). C'est sûr coffrer c'est long.

voila pour mes retours l'ami.
puissent t'ils te servir!
tchopko

Revenir en haut Aller en bas
http://maisonpaille-slovenie.blogspot.com/
kepon
compaillon


Masculin Nombre de messages : 66
Localisation : 44 pays de la loire
Date d'inscription : 01/04/2013

MessageSujet: Re: Sous bassement, hauteur, isolation, mise en oeuvre...   Jeu 15 Fév 2018, 11:58

tchopko a écrit:
En lisant tes réponses je me dis: tiens, un grand têtu!

Oui c'est une interprétation... Ceci étant, effectivement je n'ai pas travaillé sur la partie déformation avec cette dernière proposition.

tchopko a écrit:
pourtant un an après que la cabane soit montée, un jour s'est crée sous le mur de soubassement (en parpaings et fer à béton, plus colle ciment et trame de verre en extérieur)

Ce que je lis/entends, c'est que, malgré toute les précaution que tu as prise (parpaings + fer à béton) ça c'est quand même déformé et je constat que de nombreux bâtiment construire avec des DTU machins n'ont pas tous une belle vie... (en même temps prévoir l'imprévisible) Du coup j'ai envie de me le tenter, c'est peut être une erreur, mais je ne pourrai le savoir qu'en le faisant... Je ne manquerai pas de poster ici si ça bouge :-p
En tout cas je te remercie de me faire part de ton expérience. De mon côté j'ai l'impression que j'ai aussi besoin de faire mes propres erreurs pour apprendre (comme toi avec ta cabane...). Je vais pas philosophé sur ce truc, là (à partir de quel seuil critique de % de population, des erreurs individuels deviennes un acquis, un savoir commun...)

tchopko a écrit:
Des coffrages en rond par exemple, je pense pas que c'est si galère que ça, avec du contreplaqué fin filmé (pour pas coller au béton). C'est sûr coffrer c'est long.

Oui c'est sûr c'est faisable, mais si j'ai une autre solution moins coûteuse en temps, en argent pour le même résultat pourquoi m'en priver ? (tout ça c'est des histoire de compromis...) Remonter ma fondation et partir sur des brique ou rester au sol et passer en ponce, structurellement c'est la même...
Revenir en haut Aller en bas
http://david.mercereau.info/
tchopko
maitre compaillon
avatar

Nombre de messages : 197
Localisation : slovenie
Emploi : artiste bidouilleur
Loisirs : artiste bidouilleur
Date d'inscription : 07/12/2014

MessageSujet: Re: Sous bassement, hauteur, isolation, mise en oeuvre...   Jeu 15 Fév 2018, 12:36

je corrige juste un détail, le jour qui s'est crée sous le mur c'est pas le mur qui a bougé, c'est le sol qui est descendu, j'imagine malgré ce qu'on a compacté il est clair que le sol s'assèche, donc se retracte...

comme dit un copain qui finit sa barraque en ce moment: construire sa maison, c'est résoudre des problèmes, des centaines de problèmes les uns après les autres qu'il faut résoudre et arriver à réagir à temps pour que ce soit plus des problèmes impossibles à résoudre!

c'est clair que tout le monde me le dit, quand tu auras finit ta barraque tu sauras comment tu aurais du la faire...

mais ce forum par exemple est un lieu sacré pour moi et déjouer à l'avance de nombres pièges et erreurs!

bon courage
Revenir en haut Aller en bas
http://maisonpaille-slovenie.blogspot.com/
kepon
compaillon


Masculin Nombre de messages : 66
Localisation : 44 pays de la loire
Date d'inscription : 01/04/2013

MessageSujet: Re: Sous bassement, hauteur, isolation, mise en oeuvre...   Lun 11 Juin 2018, 16:33

Bonjour à tous,

J'ai une question par rapport à ce petit espace (triangle) de 4cm max entre mes blocs ponce. Je me disais que j'allais le combler avec un béton isolant à base de liège en vrac (3-10) par exemple. Je fixerai ensuite la lisse basse avec des chevilles dans cet espace "triangle" (le bloc ponce étant creux)
Qu'est-que vous en pensez ?
J'ai entendu dire que le béton léger (isolant) avait de moins bonnes propriétés mécaniques mais est-ce que dans mon cas c'est fondamentalement dramatique ? Est-ce que ça va pour l'arrachement ? Sachant qu'il va y avoir des cheville tout les 50cm...



Belle orage :-)
David

P.S. j'ai un plan bloc ponce vraiment pas chère (moins de 3e pièce le bloc de 450X300X250) du côté de Tours si ça intéresse contactez moi...
Revenir en haut Aller en bas
http://david.mercereau.info/
Ugo
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 1783
Age : 36
Localisation : France - centre
Emploi : Concepteur de maisons éco
Date d'inscription : 22/08/2008

MessageSujet: Re: Sous bassement, hauteur, isolation, mise en oeuvre...   Mar 12 Juin 2018, 15:50

ça veut dire quoi (3-10) ?

Se fixer dans ça, ça ne fera pas une fixation solide (mais comme cette fixation n'a pas vraiment d'utilité à la base, je pense que ça ira quand même). Tu n'aura sans doute même pas besoin des chevilles. J'ai personnellement fixé des platines métalliques directement dans un béton de vermiculite, la vis se prend dedans directement. c'était un béton ciment + vermiculite à 1 pour 5
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fiabitat.com
kepon
compaillon


Masculin Nombre de messages : 66
Localisation : 44 pays de la loire
Date d'inscription : 01/04/2013

MessageSujet: Re: Sous bassement, hauteur, isolation, mise en oeuvre...   Mar 12 Juin 2018, 18:34

Ugo a écrit:
ça veut dire quoi (3-10) ?

Se fixer dans ça, ça ne fera pas une fixation solide (mais comme cette fixation n'a pas vraiment d'utilité à la base, je pense que ça ira quand même). Tu n'aura sans doute même pas besoin des chevilles. J'ai personnellement fixé des platines métalliques directement dans un béton de vermiculite, la vis se prend dedans directement. c'était un béton ciment + vermiculite à 1 pour 5

3-10 c'est la granulométrie... Le liège en vrac que j'ai trouvé c'est du 3mm-10mm

Merci pour ces infos. Par contre je comprends pas bien pourquoi tu dis que ça n'a pas d'utilité. Fixer la lisse basse au sous bassement c'est pas utile ?
De mon côté je me dis surtout vue le nombre que je veux en mettre, leur disposition en rond... ça devrait le faire...
La vermiculite c'était mon second choix mais c'est quand même un sacrément moins bon isolant que le liège non ? Mais c'est certain que c'est pas chère, voir gratuit (récupérable dans certain colis, ils s'en servent pour emballer des trucs fragile dans les labos ou autres...)
Revenir en haut Aller en bas
http://david.mercereau.info/
Ugo
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 1783
Age : 36
Localisation : France - centre
Emploi : Concepteur de maisons éco
Date d'inscription : 22/08/2008

MessageSujet: Re: Sous bassement, hauteur, isolation, mise en oeuvre...   Mer 13 Juin 2018, 09:10

Citation :
3-10 c'est la granulométrie... Le liège en vrac que j'ai trouvé c'est du 3mm-10mm

ah ok, je m'attendais à des proportions, pour un béton.

Citation :
Merci pour ces infos. Par contre je comprends pas bien pourquoi tu dis que ça n'a pas d'utilité. Fixer la lisse basse au sous bassement c'est pas utile ?

Non à mon avis ça ne l'est pas. Toutes les construction pré industrielles ne sont pas fixées aux fondations, elles sont justes posées, et vaguement scellées. Aucune résistance sérieuse à l'arrachement. De toute façon une fondations sans acier ne résiste pas en traction au soulèvement.

Encore plus fort : une bagnole c'est plus léger et plus aérodynamique qu'une maison. et pourtant ça s'envole pas.

Donc pour moi, la fixation basse elle ne sert qu'à la mise en oeuvre lors de la construction, pour que la lisse tienne en place le temps qu'on monte le mur dessus. Après, de toute façon, elle ne bougera plus. (et si une tempête est assez puissante pour soulever tes murs, les fenêtres et ton toit seront détruit bien avant le mur)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fiabitat.com
jpg
maitre compaillon
avatar

Masculin Nombre de messages : 836
Age : 70
Localisation : haute-loire
Emploi : plus
Loisirs : construction,vivre,etc.
Date d'inscription : 20/06/2006

MessageSujet: Re: Sous bassement, hauteur, isolation, mise en oeuvre...   Mer 13 Juin 2018, 11:54

Aux USA où a travaillé pendant de nombreuses années un charpentier rencontré sur un chantier les lisses basses ou hautes, les montants divers sont seulement pointés. effectivement pour que tout reste assemblé durant la construction. De toutes manières après une tornade il ne reste plus que les gougeons de fixation de lisses basses quand on en utilise.
Revenir en haut Aller en bas
kepon
compaillon


Masculin Nombre de messages : 66
Localisation : 44 pays de la loire
Date d'inscription : 01/04/2013

MessageSujet: Re: Sous bassement, hauteur, isolation, mise en oeuvre...   Mer 13 Juin 2018, 15:28

Merci à vous 2 pour ces éclairages.
Revenir en haut Aller en bas
http://david.mercereau.info/
kepon
compaillon


Masculin Nombre de messages : 66
Localisation : 44 pays de la loire
Date d'inscription : 01/04/2013

MessageSujet: Re: Sous bassement, hauteur, isolation, mise en oeuvre...   Jeu 14 Juin 2018, 09:47

Vue que les fondation sont faites je m'attaque à la réflexion autour du sous bassement et "avec quoi je les colles"
A noter que je risque d'enduire les bloc ponce (plus de parement) parce que j'ai eu de la pierre ponce en vrac gratos et donc je vais l'utiliser (ça ajoutera une petite correction thermique)

J'ai un maçon (à l'ancienne, tailleur de pierre) qui m'a dis que lui il les collerai pas à la chaux, un autre qui m'a dit que c'était bien à la chaux parce que le bloc ponce est perspirant... :-/ Et vous un avis sur la question ?

Dans les docs de certain blocs ponces (pas les miens mais bon..) il fond un mortier 250Kg ciment - 150Kg chaux pour 1m3 d'agrégat. Bon soit pourquoi pas, mais pourquoi mélanger chaux et ciment ? Pour que ça respire juste un peu ?

L'enduit je me disais que j'allais le faire à la chaux, là pas de risque structurel, ça respire et plus de problème de porosité et d'éclatement avec le gel de la brique terre cuite évoqué précédemment, du coup pas besoin de le rendre hydrofuge ?

David
Revenir en haut Aller en bas
http://david.mercereau.info/
Ugo
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 1783
Age : 36
Localisation : France - centre
Emploi : Concepteur de maisons éco
Date d'inscription : 22/08/2008

MessageSujet: Re: Sous bassement, hauteur, isolation, mise en oeuvre...   Jeu 14 Juin 2018, 15:00

Citation :
Et vous un avis sur la question ?

c'est un produit manufacturé industriel -> se conformer aux prescriptions du fabricant.

Citation :
Bon soit pourquoi pas, mais pourquoi mélanger chaux et ciment ? Pour que ça respire juste un peu ?

Je ne pense pas que ça ai quoi que ce soit à voir avec ça. Je pense plutôt à une question liée à la nature de l'enduit de finition : habituellement quand on mélange chaux et ciment, c'est parce qu'on veut faire coller un enduit chaux sur du ciment (ou vice versa). chaux pure sur ciment pur, ça ne marche pas.
D'ailleurs j'en ai fait l'expérience moi-même, j'ai monté vite fait un muret pour poser des boîtes aux lettres, j'étais très pressé, j'ai donc acheté quelques bloc agglo et enduit tout ça à la chaux. L'enduit est resté gris comme s'il ne faisait pas sa prise, et il se décolle en surface.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fiabitat.com
kepon
compaillon


Masculin Nombre de messages : 66
Localisation : 44 pays de la loire
Date d'inscription : 01/04/2013

MessageSujet: Re: Sous bassement, hauteur, isolation, mise en oeuvre...   Jeu 14 Juin 2018, 15:21

Ok merci Ugo !
Revenir en haut Aller en bas
http://david.mercereau.info/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sous bassement, hauteur, isolation, mise en oeuvre...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sous bassement, hauteur, isolation, mise en oeuvre...
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Sous bassement, hauteur, isolation, mise en oeuvre...
» isolation par l'extérieur d'un mur en bauge
» Platre Lutece Air'pur: intérêts, composants, mise en oeuvre.
» durée de mise en oeuvre
» Toiture végétalisée, isolation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Compaillons  :: Paille et Techniques :: La paille et le reste... :: les fondations, la dalle-
Sauter vers: