Forum de la construction de maisons en paille
 
AccueilManuel du forumS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Histoires de cuve d'eau de pluie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
tchopko
maitre compaillon
avatar

Nombre de messages : 142
Localisation : slovenie
Emploi : artiste bidouilleur
Loisirs : artiste bidouilleur
Date d'inscription : 07/12/2014

MessageSujet: Histoires de cuve d'eau de pluie   Dim 24 Sep 2017, 21:51

Un truc me trotte dans la tête ces derniers temps, la cuve de récupération d'eau de pluie que j'aimerais assez costaude pour servir pour la douche, le lave-linge, le jardin...
Bref je pars sur 3000 litres (parce que des fois par chez moi il pleut pas pendant un peu de temps...pi tout d'un coup patatra, paf 45mm en une journée)
j'ai numéroté les positions successives de la cuve:
- Position 1. Au début je me disais je vais juste le mettre dans l'abris/cave derriere la maison
problème, ca prend plein de place 3 mètres cube d'eau! c'est con de mettre ca dans une cave de 20m2

- Position 2. Malin! je me suis dis ensuite qu'en le mettant en l'air ça filerait sûrement assez de pression pour avancer dans les tuyaux...
problème, heu si j'ai bien compris même si le reservoir est énorme en capacité...la pression vient de la hauteur de la colonne d'eau, bref à mois de mettre le reservoir à 15 mètres de haut ça coulera pas.... Et ça je continue de trouver ça étrange.... que le volume d'eau crée pas un poids qui fait augmenter la pression..si je mets un sceau d'eau en plus d'un tuyau que je tiens en l'air c'est pareil que si je tiens le tuyaux un poil plus haut, vraiment?. Et puis en plein air côté nord, lors des périodes de froid intense, bein la cuve elle va peut etre pas aimer...

- position 3. Proposition abandonnée tout de suite, pas envie de construire un chateau d'eau derrière la maison, et puis de toute façon pour amener de l'eau à cette hauteur il faut une pompe j'imagine.

- position 4. Un reservoir enterré, un peu décalé de la maison, comme ça si fuite ca inonde pas...
donc il faut pomper cette eau pour la récupérer



mais voila, au bout du compte il faut pousser cette eau pour qu'elle est une pression utile dans les tuyaux....
j'imagine qu'il existe des pompes qui font ce boulot bien... si vous avez de l'experience dans le sujet, je suis preneur,

j'avoue l'idée d'une pompe me rappelle d'inquiétants souvenirs quand j'habitais sur un vieux rafiot en bois en scandinavie, et quand les deux pompes s'allumaient la nuit pour pas qu'on coule, bein même très fatigué et bien endormi, elles me reveillaient...les pompes... un boucan d'enfer...

dites les compaillons, elles sont un peu silencieuses les pompes pour les maisons?
j'ai cherché un peu et je suis un peu perdu entre les surpresseurs à réservoir, les sans, les groupes hydrophores, les pompes... du mal à comprendre ce qui peut faire l'affaire.

voila
bonne journée!
Revenir en haut Aller en bas
http://maisonpaille-slovenie.blogspot.com/
CChristophe
maitre compaillon


Nombre de messages : 442
Localisation : Haute-Saône
Date d'inscription : 24/04/2006

MessageSujet: Re: Histoires de cuve d'eau de pluie   Lun 25 Sep 2017, 05:39

Salut Tchopko,
3000L ça me paraît bien léger pour faire tout ça (arrosage=gros morceau). Mais il faut calculer selon pluviométrie, surface captrice, conso et volume du stockage
Je crois qu'il y a des calculateurs en ligne, je n'ai pas vérifié mais tu devrais trouver les éléments nécessaires.
De ce que je crois savoir :
l

  • a cuve enterrée conserve mieux l'eau (lumière, température).
    Le béton serait préférable aux matières synthétiques.
    Il existe aussi des cuves souples, types réserves incendie, par exemple sous une terrasse, un vs...
    ça me paraît difficile de pouvoir utiliser cette eau de façon pratique sans l'amener à la pression du réseau, donc la gravité est à mon avis une mauvaise idée.

Nous avons 3*3000L enterré et un surpresseur, uniquement pour wc arrosage mal. C'est parfois tendu l'été avec l'arrosage (surtout si on vide une cuve en oubliant d'éteindre le schmilblick...), pourtant c'est pas vraiment une région sèche. Le surpresseur (petite pompe avec une cuve inox munie d'une vessie sous pression d'air) est dans le regard qui surmonte une cuve enterré, sinon c'est assez bruyant en effet.
Nous avons utilisé des cuves de fosse septique en béton, ce n'est pas recommandé car pas calculé pour résister à la pression du sol quand c'est vide. Mais ici ça tient, pour l'instant (mais elles sont rarement vides). Nous l'avons fait car le maçon nous l'a proposé durant le terrassement et que c'était pas cher.

Il faut prévoir un endroit dans le local technique où mettre les vannes, la filtration, la possibilité de basculer sur le réseau (sans mélange possible).
Revenir en haut Aller en bas
Ugo
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 1661
Age : 36
Localisation : France - centre
Emploi : Concepteur de maisons éco
Date d'inscription : 22/08/2008

MessageSujet: Re: Histoires de cuve d'eau de pluie   Lun 25 Sep 2017, 09:07

3000 l ça me semble très faible aussi pour tout alimenter.

La pression c'est un peu comme pour l'élec, tu as la pression qui dépend de la hauteur de chute (le voltage) et le débit, qui dépend du diamètre du tuyau (l'intensité). ton tuyau seul, il aura la même pression que celui avec le sceau, mais son débit sera très faible vu qu'il va se vider presque immédiatement;

Donc oui, il faut une pompe, d'autant plus que les robinets domestiques mitigeurs, embouts mousseurs et autres sont conçus pour fonctionner à une certaine plage de pression.

Pour que la pompe s’allume moins souvent, il faut la coupler à un réservoir tampon. plus il est gros, moins souvent la pompe s’allumera.
Ensuite il y a des modèles de pompes qui sont prévues pour être dans la cuve et d'autres dans un local. je ne suis pas un spécialiste mais il me semble que les pompes immergées sont plutôt utilisées pour les puits.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fiabitat.com
tchopko
maitre compaillon
avatar

Nombre de messages : 142
Localisation : slovenie
Emploi : artiste bidouilleur
Loisirs : artiste bidouilleur
Date d'inscription : 07/12/2014

MessageSujet: Re: Histoires de cuve d'eau de pluie   Lun 25 Sep 2017, 20:34

Merci bien pour les infos.

Il faut que je précise un peu.
J'ai calculé 3000 litres surtout pour douche et machine à laver et un robinet dans la cuisine d'eau non potable pour genre laver les légumes, et quand on a de la marge et qu'il reste plein d'eau, en utiliser pour le "premier" jardin juste à côté de la maison (juste un petit potager, salades, épices.
Les toilettes sont sèches.

Je prévois deux autres réservoirs pour le "grand" jardin, avec l'eau de l'autre moitié du toit de la maison, plus l'eau d'une cabane dont le toit fait 50m2 (végétalisé mais pas en périphérie) quelque chose comme 4000 litres en tout.
Mon père s'en sort avec 2000 litres en appliquant sérieusement les principes de permaculture: sol toujours couvert, paille, écorces et a un superbe jardin...

Pis si tout fout le camp il y a juste au dessus de la propriété un puit communal d'eau de pluie de 15m3 dont je suis le seul à me servir...

Pour ce qui est des contenants, je suis bien tenté de faire moi même une belle cuve circulaire en ferrociment, je vais tenter d'une faire une petite pour voir, genre 800 litres... mais oui, tout le monde m'a dit d'éviter le plastique. Et de faire une ouverture assez grande pour pouvoir y descendre...

Christophe une question: Donc chez vous il y a juste un surpresseur avec cuve(vessie) ou il y a aussi une pompe immergée dans la cuve?
Je vois les deux systèmes pompe + surpresseur ou surpresseur tout seul et je sais pas trop...

Je note, garder la pompe loin et bien enfermée pour pas trop l'entendre...

Encore une question à propos de l'option de basculer sur le réseau...
Jusqu'ici j'imaginais un truc avec les deux reseaux en parallèles et qui se rencontrent pas, mon eau de pluie et l'eau du réseau potable...
Mais c'est sûr si le reservoir pour une raison ou une autre est vide, que la pompe a rendu l'âme et que ladouche et machine à laver ne sont branchées que sur l'eau de pluie bah... pas terrible pour laver les chaussettes et prendre une bonne douche....

Ca veut dire qu'il y a quand même deux réseaux en parralèle avec d'un côté des tuyaux ou passent seulement l'eau potable et d'un autre les tuyaux avec l'eau de pluie mais qui peuvent avoir de l'eau potable en cas de coup dur... Ca va être marrant de brancher tout ça!!!!

Et pour la dernière question, comment si système sait qu'il faut basculer sur l'eau de ville... il y a un flotteur dans la cuve qui coupe l'alimentation de la pompe quand le niveau est trop bas?

Pardon de vous "avalanchiser" de questions...
C'est un sujet que j'avais pas encore trop creusé l'eau,
et comme un peu tout dans un projet de maison, c'est un monde complet avec toutes ces options et trucs à savoir...







Revenir en haut Aller en bas
http://maisonpaille-slovenie.blogspot.com/
Oliv'
compaillon débutant


Nombre de messages : 10
Localisation : Occitanie
Date d'inscription : 21/05/2017

MessageSujet: Re: Histoires de cuve d'eau de pluie   Jeu 28 Sep 2017, 22:01

Salut,

Tu trouveras ici pas mal de réponses, bonne lecture Cool

http://www.eautarcie.org/maisons-en-eautarcie.html

Oliv'
Revenir en haut Aller en bas
CChristophe
maitre compaillon


Nombre de messages : 442
Localisation : Haute-Saône
Date d'inscription : 24/04/2006

MessageSujet: Re: Histoires de cuve d'eau de pluie   Ven 29 Sep 2017, 06:10

Re Tchopko,

Ce que j'ai appelé surpresseur c'est un bidule de ce type :
https://www.manomano.fr/surpresseur/surpresseur-surjet-inox-970-w-24-litres-42169

Il est sur une des cuves enterrée, enterré aussi et accessible par un regard.
Il n'y a pas de pompe immergée.
Une sorte de canne avec une crépine au bout pour aller chercher l'eau dans la cuve.

En France, il faut exclure selon la réglementation pas possibilité de mélange, donc pas juste avec des vannes ou des clapets antiretour.

Un seul réseau alimente wc machine à laver et robinet extérieur, mais ce réseau peut être alimenté soit par l'eau du réseau, soit par l'eau de pluie. En fait on peut basculer de l'un à l'autre en utilisant un raccord rapide entre la clarinette qui alimente les circuits et soit le réseau soit l'eau de pluie : Impossible de renvoyer de l'eau de pluie vers le réseau. Pas super pratique donc, ça va si on ne s'en sert guère, ce qui est notre cas.

Un truc moins bricolé ça s'appelle un disconnecteur.
Il y a aussi une autre stratégie qui consiste à vider e l'eau du réseau dans les cuves en cas de panne sèche.

Ceci dit, documente-toi parce que notre install, improvisée durant le terrassement et améliorée après, n'est sûrement pas un modèle.



Revenir en haut Aller en bas
flocon
apprenti compaillon


Nombre de messages : 31
Localisation : 49, 72
Date d'inscription : 26/01/2014

MessageSujet: Re: Histoires de cuve d'eau de pluie   Mar 03 Oct 2017, 17:56

tchopko a écrit:
Merci bien pour les infos.

Il faut que je précise un peu.
J'ai calculé 3000 litres surtout pour douche et machine à laver et un robinet dans la cuisine d'eau non potable pour genre laver les légumes, et quand on a de la marge et qu'il reste plein d'eau, en utiliser pour le "premier" jardin juste à côté de la maison (juste un petit potager, salades, épices.
Les toilettes sont sèches.

Je prévois deux autres réservoirs pour le "grand" jardin, avec l'eau de l'autre moitié du toit de la maison, plus l'eau d'une cabane dont le toit fait 50m2 (végétalisé mais pas en périphérie) quelque chose comme 4000 litres en tout.
Mon père s'en sort avec 2000 litres en appliquant sérieusement les principes de permaculture: sol toujours couvert, paille, écorces et a un superbe jardin...

Pis si tout fout le camp il y a juste au dessus de la propriété un puit communal d'eau de pluie de 15m3 dont je suis le seul à me servir...

Pour ce qui est des contenants, je suis bien tenté de faire moi même une belle cuve circulaire en ferrociment, je vais tenter d'une faire une petite pour voir, genre 800 litres... mais oui, tout le monde m'a dit d'éviter le plastique. Et de faire une ouverture assez grande pour pouvoir y descendre...

Christophe une question: Donc chez vous il y a juste un surpresseur avec cuve(vessie) ou il y a aussi une pompe immergée dans la cuve?
Je vois les deux systèmes pompe + surpresseur ou surpresseur tout seul et je sais pas trop...

Je note, garder la pompe loin et bien enfermée pour pas trop l'entendre...

Encore une question à propos de l'option de basculer sur le réseau...
Jusqu'ici j'imaginais un truc avec les deux reseaux en parallèles et qui se rencontrent pas, mon eau de pluie et l'eau du réseau potable...
Mais c'est sûr si le reservoir pour une raison ou une autre est vide, que la pompe a rendu l'âme et que ladouche et  machine à laver ne sont branchées que sur l'eau de pluie bah... pas terrible pour laver les chaussettes et prendre une bonne douche....

Ca veut dire qu'il y a quand même deux réseaux en parralèle avec d'un côté des tuyaux ou passent seulement l'eau potable et d'un autre les tuyaux avec l'eau de pluie mais qui peuvent avoir de l'eau potable en cas de coup dur... Ca va être marrant de brancher tout ça!!!!

Et pour la dernière question, comment si système sait qu'il faut basculer sur l'eau de ville... il y a un flotteur dans la cuve qui coupe l'alimentation de la pompe quand le niveau est trop bas?

Pardon de vous "avalanchiser" de questions...
C'est un sujet que j'avais pas encore trop creusé l'eau,
et comme un peu tout dans un projet de maison, c'est un monde complet avec toutes ces options et trucs à savoir...

J'apporte pas grande info en plus, juste qq infos d'un gars qui s'était renseigné à une époque pour faire un petit dossier.

Comme indiqué précédemment le système de deux réseaux parallèles est légalement obligatoire en France, à juste titre : éviter toute contamination notamment bactérienne par des gens dont les installations de récupération, stockage ou source sont contaminantes. A noter qu'un simple ou double anti-retour (une bête butée avec ressort) ne permet pas d'assurer l'absence de contamination à 100%, encore moins bactérienne du réseau publique. Bon ça et puis pouvoir assurer la taxation du traitement d'eaux usées aussi.

Pour ne pas galérer à jongler avec deux réseaux parallèles faute de stock dans ta cuve, et respecter la législation (ou si pas légalement concerné la préoccupation de ne pas contaminer et être emmerdé) une solution consiste à alimenter avec le réseau publique et avec un système de flotteur le fond de ta cuve dé récupération. Ainsi lorsque arrivé en fond de cuve mais encore au dessus du niveau de puisage de la pompe ca remplit et c'est transparent pour l'utilisateur. Défaut : c'est transparent, donc tu ignores que tu es passé en eau de pluie sur ton réseau de récup ("problématique" si ca influe ta manière de consommer par exemple arrosage).

Sinon pour couper l'alimentation j'ignore ce qui est le plus usuel-conseillé, mais je suppose flotteur possible comme sur bon nombre de pompe (notamment immergées ?) ; ou contact électrique basse tension, j'ai pas le nom en tête, mais si eau au niveau du capteur conduction donc contact : ca déclenche l'alimentation de la pompe. Si pas de jus, l'alimentation de la pompe est coupée.

Si je me souviens bien, pour la cuve béton conseillé car support plus neutre chimiquement, moins de prolifération algues (?) et permet de rapprocher le ph des eaux acides en bouffant le béton aux alentours de 7.

Sinon quitte se lancer dans les travaux je trouve dommage de séparer la récupération des eaux en plusieurs cuves. Une vide, l'autre pas, la gestion... A voir selon le contexte mais privilégier une seule zone de stockage ca me paraitrait plutôt logique.
Revenir en haut Aller en bas
kepon
compaillon néophyte


Masculin Nombre de messages : 8
Localisation : 44 pays de la loire
Date d'inscription : 01/04/2013

MessageSujet: Re: Histoires de cuve d'eau de pluie   Lun 09 Oct 2017, 11:51

ça va pas peut être pas ajouter d'eau à ton moulin (ou ton château d'eau) mais je me suis regardé un petit c'est pas sorcier sur le sujet, ça cause, château d'eau et compagnie... : https://youtu.be/9duLTGkzHns?t=1059

mes 3cts

Belle journée,
Revenir en haut Aller en bas
http://david.mercereau.info/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Histoires de cuve d'eau de pluie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Histoires de cuve d'eau de pluie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» construire sa cuve d'eau de pluie
» eau de pluie->surpresseur->osmoseur
» Problème d'embout pour osmoseur
» [Emission TV] Capital
» Quelques menu problèmes dans mes 700 litres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Compaillons  :: Paille et Techniques :: La paille et le reste... :: l'eau-
Sauter vers: