Forum de la construction de maisons en paille
 
AccueilManuel du forumS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 c'est l'heure de préciser l'affaire doucement...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
tchopko
maitre compaillon
avatar

Nombre de messages : 125
Localisation : slovenie
Emploi : artiste bidouilleur
Loisirs : artiste bidouilleur
Date d'inscription : 07/12/2014

MessageSujet: c'est l'heure de préciser l'affaire doucement...   Mar 04 Juil 2017, 13:09

Bonjour les compaillons...
Je viens encore une fois à vous pour quelques retours...
Doucement de mon côté c'est l'heure de préciser l'affaire.
J'ai essayé de faire une sorte de récapitulatif des techniques de construction depuis les fondations jusqu'au toit,
histoire de montrer ça à l'architecte et pour calculer l'ossature bois...
C'est encore plutot flou, mais j'ai essayé de rassembler tout ce qui me paraissait important pour que l'architecte puisse continuer...

Peut etre en regardant ça vous y verrez quelques belles bourdes de conceptions, ou complications pas nécessaires...

vla mon dessin


bonne journée!
tchopko
Revenir en haut Aller en bas
http://maisonpaille-slovenie.blogspot.com/
Ugo
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 1597
Age : 36
Localisation : France - centre
Emploi : Concepteur de maisons éco
Date d'inscription : 22/08/2008

MessageSujet: Re: c'est l'heure de préciser l'affaire doucement...   Mer 05 Juil 2017, 09:22

Dans tes fondations : le n°5 est mal nommé, ce que tu représente c'est des longrines, pas des semelles filantes (puisqu'elles sont sur du remblai) et il est nécessaire du coup qu'elles ne touchent pas ce remblai (risque que s'il remonte ça déforme tout). Enfin les aciers que tu a représenté dedans ne sont pas bons. une cage carrée comme ça, c'est pour un poteau. pour une poutre, tu dois avoir les aciers dans la partie basse, mais il n'y en a pas besoin en partie haute (ça ressemblera donc plus à un triangle, avec de gros acier en bas, et juste une tige fine en haut, qui ne sert qu'à construire la structure).

aussi vu la forme que tu a donné à ton n°3, les aciers dedans ne semblent pas nécessaires. mais peut-être que ton coin est un peu sismique ?

Ton n°4 ne correspond pas pour moi à ce qui est nécessaire vu ton terrain : il est inutile de "drainer" puisqu'il y a une forte pente. Ce qu'il te faut c'est une évacuation de surface, pour guider l'eau de ruissellement : un caniveau. Il en faut un en amont de la maison, pour guider l'eau qui vient de la colline de sorte à ce qu'elle contourne la maison (une sorte de fossé en gros) et un autre le long des façades, pour récupérer l'eau qui coule le long des murs et l'envoyer plus loin.

Dans les sols : quelle utilité au sable entre terre/sciure et chaux/pouzzolane ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fiabitat.com
tchopko
maitre compaillon
avatar

Nombre de messages : 125
Localisation : slovenie
Emploi : artiste bidouilleur
Loisirs : artiste bidouilleur
Date d'inscription : 07/12/2014

MessageSujet: Re: c'est l'heure de préciser l'affaire doucement...   Jeu 06 Juil 2017, 14:08

grand merci pour les précisions.
Il est clair que les fondations, c'est encore un sujet ou je ne sais vraiment pas grand chose et j'y vais un peu au pifomètre, parce que presque toujours quand j'essaie d'y voir plus clair, comment faire ces fondations, la réponse c'est que ça dépend du sol...

Question zone sismique je suis en zone tranquille avec Ag de 0.125g meme si la slovénie est quand même sur le bord de la plaque italienne qui remonte tranquillement (mais surement) vers le nord. Si je comprends bien ca correspond à la zone sismique Ia en france (très faible mais non négligeable)
Question sol, du flysch, du sédimentaire, pierre friable une fois à l'air libre, mais plutot consistant sous terre et ou l'eau s'infiltre vite
au dessus une bonne couche de terre argileuse de 1,5m de pronfondue en moyenne.
Ce que me conseillent les gens par ici: quand je fais les fondations en colonnes, que la pelleteuse creuse en puit et s'arrete au caillou dur, de là on remontera ...donc aux alentours de 2 mètres en partie basse, moins en haut
D'où l'idée de plot/poteaux en béton armé surtout sur la partie basse ou il y a plus de remblais...

Pour ce qui est de ce qui se passe entre chaque plots de fondations, le mur de soubassement, longrines, semelles filantes... bein j'avoue qu'encore une fois tu mets en lumière ma méconnaissance du sujet!
J'ai vu faire ça dans plusieurs bouquins, et j'ai aussi fait ça avec la première cabane, faire un mur entre les fondations en plot qui repose sur un "remblais" compacté...
Dans le cas de la cabane on a construit un mur avec des parpaings et des fers à béton (en bas et et haut) se reposant sur les plots (en coin et milieu de facade) et entre les plots sur un sol nivelé compacté au maximum avec des caillou qui s'appelle "tampon" ici, avec une granulométrie avec tout entre 0 et 3-4cm donc on peut compacter jusqu'a ce qu'il n'y ai plus grand chose d'air...

ca ressemble à ça:


Dans ce cas est ce que je prends beaucoup de risque que ce "tampon" bouge, pousse vers le haut et fasse travailler l'ensemble?
Et si je comprends bien les longrines, c'est des poutres qui sont au dessus du sol, donc toute la maison, et la plancher aussi ne sont pas solidaires du sol, comme pour une maison sur pilotis, ça crée un vide sanitaire, non?
Dans mon cas, ayant plus à craindre des étés chauds et une surchauffe de la maison que d'hivers très rudes, j'ai dans l'idée de pas créer de vide sanitaire, mais que le sol de la maison repose directement sur le sol naturel (garder la fraicheur du sol)...

pour ce qui est de la petite couche de sable entre la chaux pouzzolane et la terre-sciure. Je me rends compte en avancant le sol de ma cabane que le mélange terre-sciure se contracte pas mal, facilement 1% donc dans ma cabane de 4 mètre de côté on est à peut pret à 4cm de retrait une fois sec, et je me dis que c'est mieux que c'est peut etre mieux d'avoir quelques millimètres de sable en dessous...un peu comme un lubrifiant quoi...


Pour l'eau, la solution d'évacuation dont tu parles c'est ce que j'ai déjà fait pour la "cabane" de 30m2 qu'on a fait l'année dernière pour s'entrainer... un caniveau surtout en partie haute autour pour évacuer les eaux de surface.
En plus, en sécurité distants de 50cm autour des murs de soubassements, une tranchée de 50 cm de large et 70 cm de profondeur remplie de pierre de rivière pour evacuer l'eau qui réussit à se rapprocher de la maison...
Mais oui, vu la pente l'eau part vite, l'idée est plutôt pour nous de réussir à la retenir dans des points stratégiques pour avoir de l'eau pour le jardin...

j'ai tenté d'éclaircir, mais peut etre que je rajoute juste de la confusion... enfin!
bises les compaillons
Revenir en haut Aller en bas
http://maisonpaille-slovenie.blogspot.com/
Ugo
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 1597
Age : 36
Localisation : France - centre
Emploi : Concepteur de maisons éco
Date d'inscription : 22/08/2008

MessageSujet: Re: c'est l'heure de préciser l'affaire doucement...   Ven 07 Juil 2017, 10:52

Citation :
J'ai vu faire ça dans plusieurs bouquins, et j'ai aussi fait ça avec la première cabane, faire un mur entre les fondations en plot qui repose sur un "remblais" compacté...

Je sais que c'est répandu dans les milieux autoconstructeurs mais ça reste une mauvaise idée. La seule certitude qu'on peut avoir au sujet d'un remblai, c'est qu'au fil du temps, il va se tasser. C'est pourquoi lorsqu'on veut construire un truc qui dure, on ("on" : les constructeurs expérimentés, de toutes civilisations, n'importe où dans le monde, et à toutes les époques) ne le construit jamais sur un remblai, et qu'au contraire, on décape soigneusement tout le remblai qu'il pourrait y avoir, de sorte à atteindre le bon sol, et construire à partir de là.

Seule exception : lorsqu'on construit un radier. Ce dernier étant conçu comme une surface portante capable de se tenir seule même sur un sol totalement mou, gorgé d'eau ou autre, on peut le placer lui aussi sur un remblai quelconque. voir carrément sur l'eau, s'il est étanche : il va flotter.

Citation :
Dans ce cas est ce que je prends beaucoup de risque que ce "tampon" bouge, pousse vers le haut et fasse travailler l'ensemble?

Non dans ce cas sur ton sol, ce qui va se passer c'est que les angles vont descendre moins vite que les murs, et tu verras apparaître des fissures sur les angles, qui partiront du haut et descendront vers le bord des plots durs. Impossible de prévoir par contre combien de temps il faudra pour que ça apparaisse (et il est possible que l'ensemble bois-paille situé au dessus parvienne à reprendre les efforts sans craquer : il y aura alors un peu de vide sous les murs, mais il sera invisible).

Citation :
Et si je comprends bien les longrines, c'est des poutres qui sont au dessus du sol, donc toute la maison, et le plancher aussi ne sont pas solidaires du sol, comme pour une maison sur pilotis, ça crée un vide sanitaire, non?

C'est ça, sauf que s'il n'y a pas de vide accessible, ce n'est pas un vide sanitaire.

A côté de ça, la dalle qui se trouve dans la maison, elle, peut être posée sur le sol remblayé. Car elle ne porte pas les charges des murs, et n'y est pas accrochée solidairement (ou ne devrait pas). Du coup même si tes longrines ne touchent pas le sol, la dalle qui est à l'intérieur, elle, le peut. Il y a un joint souple entre les deux capable d'absorber les déformations inévitables et calfeutrer.

Un sol ça bouge en permanence. ça bouge trop lentement pour que nous le voyons à l'oeil, mais ça bouge de plusieurs cm par an quand même. et ça suffit largement à faire de belles grosses fissures si on n'y prend pas garde.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fiabitat.com
tchopko
maitre compaillon
avatar

Nombre de messages : 125
Localisation : slovenie
Emploi : artiste bidouilleur
Loisirs : artiste bidouilleur
Date d'inscription : 07/12/2014

MessageSujet: Re: c'est l'heure de préciser l'affaire doucement...   Jeu 13 Juil 2017, 04:00

merci ugo pour ces précisions!
Oui effectivement ton histoire de longrines ça donne pas mal de sens.
C'est intéressant, en faisant un peu de recherche sur les longrines associées aux maisons en paille je tombe sur des projets que j'avais pas vu avant... et plusieurs fois je me suis fait la reflexion que c'était des blogs/site plutôt technique par rapport à ce que je trouve normalement juste en tapant "maison en paille"... moins romantique avec des belles photos, mais plus dans le détail...
Comme si le fait de chercher des longrines ça amenait à chercher des gens plus "compétents" ou "technique"...
Ce qui corrobore un peu ce que tu dis, que beaucoup le font quand même de poserles murs sur du remblais mais que c'est pas une très bonne idée...

Entre le temps ou on a fait le mur de la cabane et maintenant, je vois déjà un petit jour dessous, et ca fait un an... mais on avait ferraillé en bas et en haut d'un petit mur de parpaings... bon, je regarderais bien les fissures arriver...

Bon donc des longrines...
même en faisant un peu de recherche j'ai du mal à me faire une idée de la taille des bêbêtes... pour moi la portée sera 3.7m entre deux gros socles de fondations.
Est ce qu'on peut imaginer des longrines de 20cm de large, 40cm de haut bien feraillées comme il faut et venir compléter pour arriver à la bonne largeur avec autre chose.... ne me vient en tête que du béton cellulaire, mais je vois pas très bien comme lui il serait placé, ni sur quoi il repose... Ou mieux vaut penser deux longrines avec un espace entre les deux pour isoler et arriver à la bonne largeur... mais ca fait beaucoup de coffrage tout ça....

si tu peux m'éclairer un poil!
bon je retourne à ma cabane pour l'instant, au menu du jour finir le "frigo" un beau trou de 70 cm de profondeur au milieu avec une trappe isolée pour garder la piquette et le clacos au frais, et aussi je m'en donne à coeur joie avec de l'enduit fibré sans sable dont tu m'as parlé qui peut etre utile pour venir couvrir les latis de contreventement... J'adore... avec les fibres de bois que j'ai à disposition (des panneaux isolants de fibre de bois compressées que je "cotonise" au coupe-haie) ça fait une superbe texture de rillettes bien épaisses.... du bonheur à étaler, pas lourd, et ça devient vraiment très dur une fois sec....

a plus!
Revenir en haut Aller en bas
http://maisonpaille-slovenie.blogspot.com/
Ugo
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 1597
Age : 36
Localisation : France - centre
Emploi : Concepteur de maisons éco
Date d'inscription : 22/08/2008

MessageSujet: Re: c'est l'heure de préciser l'affaire doucement...   Jeu 13 Juil 2017, 08:59

Tiens c'est rigolo la texture de rillette, je n'y aurais pas pensé mais maintenant que tu le dis, c'est vrai que ça ressemble un peu Very Happy

Pour les longrines, dans une construction béton, on a des trucs qui font 20cm de large et moins de 30 cm de haut. Donc il est tout à fait faisable d'en faire des plus petites, à plus forte raison si les murs sont moins lourds. MAIS dans la longrine ce qui porte c'est l'acier, et donc il faut le calculer précisément (par un BET béton). La dimension de la longrine elle-même compte moins que les aciers qui sont dedans. C'est pas comme du bois.

Pour faire la bonne largeur, puisque tes montants sont en échelle, largeur de mur, moi je les poserais en porte-à-faux avec seulement une moitié sur la longrine.

Des longrines plus large, ou doublées, je pense que le coût ciment et acier va te faire réfléchir Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fiabitat.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: c'est l'heure de préciser l'affaire doucement...   

Revenir en haut Aller en bas
 
c'est l'heure de préciser l'affaire doucement...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» a l'heure du repas
» quel volume de filtration heure
» A quelle heure peut-on prendre le bus de DCL vers le port?
» heure d'ouverture de Downtown
» ce matin de bonne heure et de bonne humeur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Compaillons  :: Autoconstruction paille et entraide :: Pourquoi et comment autoconstruire :: Autoconstruction au quotidien-
Sauter vers: