Forum de la construction de maisons en paille
 
AccueilManuel du forumS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Et ce mur là?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
tchopko
maitre compaillon
avatar

Nombre de messages : 125
Localisation : slovenie
Emploi : artiste bidouilleur
Loisirs : artiste bidouilleur
Date d'inscription : 07/12/2014

MessageSujet: Et ce mur là?   Ven 28 Avr 2017, 17:44

Coucou les compaillons.
Un peu de temps que je suis pas venu par ici, mais ca avance!
La cabane en paille tient toujours debout et j'avance doucement dans l'idée de pouvoir commencer à y faire quelques nuitées en famille à la fin de l'été...


Dégoté un architecte comme il faut qui comprend la paille l'autoconstruction, le systeme D et connait bien l'administration...
donc ca avance!
le permis de construire se mijote tranquille

Mais y a encore plein de trucs que je sais pas!

ca fait un peu de temps que je gamberge un probleme et que je sais pas trop comment résoudre ca...
Il s'agit d'un des murs à la facade nord. une bonne moitié du rez de chaussée va devenir une sorte de cave semi enterrée...
voici en image ou j'ai marqué le dit mur en rouge:



Je verrais bien un toit végétalisé sur la cave, juste terre compactée au sol...
Ventilée mais dans l'idée fraîche et forcément plus humide que dehors...

Alors, pour le mur de la maison en contact avec cette cave de l'autre côté je suis dans une salle de bain donc même si ventilée parfois tres humide...
A prioris, j'imagine que c'est quand même gérable de garder l'ossature bois comme pour le reste de la maison et faire plus gaffe à cet endroit là de mettre que du bois résistant (genre mélèze, vu que le douglas c'est pas arrivé en slovénie)
Mais pour l'isolation?
Je me dis qu'isoler ca en paille c'est peut etre prendre pas mal de risques...
a moins de vouloir faire une champignonière sur le mur dans la cave...

et comment penser le SD de ce mur... quel genre d'enduit
un isolant qui craint rien et un enduit chaux des deux côtés?
mais un isolant qui craint rien de 35 de large...
- heu coco, en liege ca va se couter bonbon ton affaire!

panneaux de fibre de bois compactés et un enduit épais tres fibré de chaque côté...
faire du bois cordé? et un isolant au milieu (une sorte de "faux" bois cordé que j'ai vu ou le bois est coupé et ne traverse pas et la partie interne est seulement de l'isolant)
hm...

Et pour finir, les derniers dessins, des tempetes de cerveau en cours...
Pour réguler l'air entrant, pourquoi pas le faire passer en plus de plusieurs mètres de conduits enterrés dans une cuve avec des gros graviers, genre petites pierres de rivière, pour faire un tampon thermique. Si l'air passe dans 2 ou 3 mètres cubes de cailloux avant de rentrer dans la maison en calculant un peu j'imagine qu'il est possible de gérer combien d'heure plus tard arrive la vague de chaleur dans la maison...

le tout couplé avec une VMC double flux...

et puis cette cuve ou passe l'air pourrait être recouverte de terre et d'humus et me faire de quoi me faire un lit fertile pour y mettre les carottes l'hiver, y faire pousser des champignons...

Bref, comme toujours je m'embarque dans 1000 problématiques en même temps, mais ce qui est le plus important avant de savoir quel genre de girolles mettre...
quel mur pour cet cave...

si vous avez des idées les compaillons!
bises
tchopko le pailleux slovène
Revenir en haut Aller en bas
http://maisonpaille-slovenie.blogspot.com/
Ugo
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 1596
Age : 36
Localisation : France - centre
Emploi : Concepteur de maisons éco
Date d'inscription : 22/08/2008

MessageSujet: Re: Et ce mur là?   Sam 29 Avr 2017, 09:13

Pourquoi cette cave serait-elle humide ? ton toit végétalisé, il sera étanche quand même non ? les murs au contact avec la terre aussi, non ?

S'ils ne le sont pas, cette cave ne sert à rien, tout ce que tu y entreposera se gâtera, y compris tes appareils de ventil. Et s'ils le sont, cet endroit ne sera pas plus humide que n'importe quelle zone protégée de la pluie.

Citation :
et comment penser le SD de ce mur... quel genre d'enduit

Il n'y a pas de sd à penser puisque les deux côté du mur donnent sur un intérieur. Ce mur n'est qu'une cloison.

Citation :
et puis cette cuve ou passe l'air pourrait être recouverte de terre et d'humus et me faire de quoi me faire un lit fertile pour y mettre les carottes l'hiver, y faire pousser des champignons...

Je ne comprenais pas cette histoire d'humus sur ton dessin. Mais si tu veux faire pousser des trucs, il te faut de la lumière (y'en aura ? ) et de l'eau.

Bon sinon le buried bed pour moi est un très gros gadget. sa capacité thermique sera de quelques jours avant qu'il sature, et l'échange de chaleur sur seulement 4 m sera pratiquement nul, surtout avec les débits correspondant à une ventilation normale de la maison. Donc, beaucoup d'efforts pour pas grand chose. que ce soit en hiver ou en été, en quelques jours seulement les cailloux seront à la même température que dehors et il n'y aura plus de gain.
Pour que ce truc marche, il faudrait, chaque jour, alterner le sens de circulation de l'air comme dans un échangeur à inertie : pour certaines vmc lorsqu'on n'a pas la place de mettre les gaines, et pour ventiler une seule pièce (donc un débit quand même faible) il existe des vmc qui alternent entre souffler l'air dans la maison, par ex pendant 2h, puis inversent pendant 2h etc. le tuyau est gainé d'un matériau avec une forte inertie thermique, ce qui fait qu'il se charge d'une partie de la chaleur lorsqu'on extrait l'air, et le rend à l'ai qu'on insuffle lorsqu'on change de sens. Mais le rendement est faible (40/50%) et il faut que les débit soient vraiment faibles aussi, d'où le pièce par pièce.

Toi tu as une maison entière qui n'est pas petite, il va falloir au moins 100m3/h et si tu veux faire passer ça par un seul tuyau sans que ça siffle ou que ça perde trop de charge, il te faut un diamètre assez grand, or plus ton diamètre est grand, et moins l'échange th sera bon avec le tour du tuyau. Mais si tu réduit le diamètre la vitesse de l'air va accélérer ce qui diminuera encore plus l'échange. et fera du bruit.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fiabitat.com
tchopko
maitre compaillon
avatar

Nombre de messages : 125
Localisation : slovenie
Emploi : artiste bidouilleur
Loisirs : artiste bidouilleur
Date d'inscription : 07/12/2014

MessageSujet: Re: Et ce mur là?   Lun 01 Mai 2017, 22:14

Bon comme toujours, je me fais reprendre sur mon vocabulaire approximatif!
Bon oui, fraîche la cave, pas humide.
Le toit végétalisé il sera étanche !
Mais pas que ça...

Je me rends compte d'un problème de fond, qui doit rattraper pas mal d'auto-constructeurs, comme j'ai tout à apprendre dans la conception de cette maison,
les plans ont changé un bon paquet de fois déjà (les toilettes sèches dans mes plans sont celles qui ont bougé le plus dans la maison), et parfois je finis par perdre le fil de pourquoi j'ai décidé à un moment que le poele serait là, et les choses deviennent vite dogmatiques sans qu'on s'en rende compte.
J'ai repris plusieurs fois le projet de la base en essayant de voir tout son oeil nouveau en réussissant à pointer les absurdités,
mais il y a rien à faire le cerveau fait ses rangements...
A un moment j'avais en tête une cave mi-enterrée indépendante très rustique, juste troncs de robinier pour une structure et terre au dessus, comme le font des gens comme Sepp Holzer le permaculteur fou autrichien, mais il utilise ses "caves" aussi pour ses animaux. Ses cochons ils s'en fichent si ca fuit un peu...
Donc voila pourquoi ma cave, d'une facon un peu inconsciente elle est restée humide même si maintenant elle est accolée à la maison, que je sais que le toit sera végétalisé mais étanche en dessous, et le mur contre la terre avec une membrane hydro-isolante, un drainage, du remblais pour evacuer l'eau à l'extérieur loin du mur...

Pas facile ces exercices de remise en cause...
merci de nous aider chers compaillons aguerris à nettoyer, nous les novices nos absurdités!

Bref oui, la cave sera plus fraiche que la maison car pas chauffée et côté nord, et sans fenetres, et semi enterrée, mais ventilée donc pas plus humide que le reste de la maison. Je comprends maintenant pourquoi je peux considerer ce mur en isolation paille vraiment comme une cloison...
Je me méfie juste maintenant de ce méchant "point de rosée" sans trop le connaitre non plus.
Je me disais d'un côté du mur isolé en paille: salle de bain, donc humidité changeante mais parfois importante et pièce chaude, de l'autre côté température fraiche et stable un poil humide... alors quoi du point de rosée là dedans?
Mais je crois avoir la solution que dans ma cave il fera jamais tres froid, genre 0 degrés, donc la différence de température entre un côté du mur et l'autre est pas si grande, donc il y a pas de raison que cette différence crée de la condensation dans la paille...

Pour ce qui pousse sur les bacs de terre, je me dois d'expliquer un peu.
C'est pour garder les légumes en terre l'hiver, faire des endives d'hiver par exemple. Mais c'est aussi super avec les carottes, les betteraves... plutot que de les stocker au sec, les stocker dans un terreau un poil humide va permettre aux légumes de garder tout leur fraicheur et qualités nutritives. Pis en janvier tu vas farfouiller dans ton terreau pour sortir quel endives qui ont poussé sous terre avec un petit gout de noisette, t'es le roi du monde quand tu sors du four ton gratin d'endive au jambon sauce béchamel!
Et j'ai jamais eu les conditions pour essayer mais avec une cave aux temperatures bien régulières, je pense qu'il devrait etre aussi possible de faire pousser des champignons... sur marc de café, ou paille et sans lumière

Pour mon "buried bed".
Je suis conscient que pour l'instant, j'ai trop peu d'éléments pour argumenter et faire les bonnes décisions.
Ce que je vois, les conditions, j'aimerais juste pouvoir tempérer l'air entrant dans la maison, surtout pendant les périodes très chaudes d'été, et les coups de froid l'hiver. Je me dis qu'avec le bordel qu'on fout sur la planète, nos COP21 et nos 2 degrés de réchauffement, il faut mieux faire une maison en étant près à se manger de bonnes grosses canicules et météo capricieuse.
D'où l'idée de faire une sorte de puit canadien, mais faire une tranchée de 50m avec mon terrain (c'est du remblais le parking donc talutage méchant de genre 50%), ca va être vraiment coton sur l'espace derrière la maison (le parking), donc je me suis dit, pourquoi pas faire un puit canadien réduit genre seulement 20-25 mètre avec deux conduits parallèles de 160mm intérieur par exemple, et combiner ce puit canadien, donc avec un air déjà un peu tempéré avec le bac à caillou qui continue le boulot....
J'ai pensé à des systèmes combinés plutôt qu'un qui fait tout... Par exemple j'ai aussi pensé que je pourrais utiliser le fait que je compte faire une cuve de récupération d'eau de pluie. Genre avec une cuve de 3000 litres, ne pourrait-on pas imaginer passer des tuyaux (de plus petite sections mais en parallèle) dans la cuve qui contribuerait aussi à temperer l'air.

Bon, tout ça ca devient un peu le parcours du combattant pour le pauvre air rentrant, un peu la foire du trône, des coups à ce qu'il soit tout confus... Non surtout plein de possibilités de fuites, problèmes de pertes de charge, condensation, et si il faut trois ventilo pour réussir à passer tout mes projets de climatisation, c'est plus tres rentable... autant mettre un gros climatiseur electrique comme le voisin!


Après, c'est vrai je me rends pas bien compte du débit d'air nécessaire dans la maison, habitant pour l'instant dans une baraque ou la ventilation c'est les vitres qui fuient, 100m3 de l'heure ca me parait énorme!
Bon je vais plancher mon idée, car je crois que ce serait bien quand même une sorte de climatisation naturelle...
mais si une maison en paille bien concue avec la bonne orientation, les ouvertures, l'ombre portée comme il faut ça permet d'éviter la surchauffe de la maison...
Revenir en haut Aller en bas
http://maisonpaille-slovenie.blogspot.com/
Ugo
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 1596
Age : 36
Localisation : France - centre
Emploi : Concepteur de maisons éco
Date d'inscription : 22/08/2008

MessageSujet: Re: Et ce mur là?   Mar 02 Mai 2017, 17:49

Tu peux éviter ce sentiment de s'y perdre en simplement notant sur un espèce de registre, les raisons qui font que tu prend certaines décisions. par ex : "finalement j'accole la cave à la maison parce que X "

Du coup si longtemps après tu remodifie pour refaire un truc que tu avais déjà abandonné plus tôt, pour de bonnes (ou de mauvaises) raison, au moins tu peux le retrouver.

C'est sûr que le concepteur expérimenté, il n'a plus ce problème car les trucs qui posent des soucis il a déjà buté dessus assez souvent pour s'en souvenir Surprised (placer l'escalier / placer les chiottes ... argh ! )

Pour la ventil. Là tu risque de partir vraiment dans tous les sens, et ça risque d'être vraiment très compliqué à réaliser ensuite (et peut-être avec des résultats pas conforme aux espérances).
Pour moi le mieux serait de repartir de la base et de reposer les choses dans le bon ordre :
- d'abord définir les besoins : combien d'habitants dans la maison (ça nous donne le débit nécessaire pour renouveler l'air) / quel besoin de clim / quel besoin de préchauffage
- ensuite le mode de vie : le renouvellement doit-il être automatique ou pas trop, ou pas du tout ? (ça nous donne les technologies utilisables)
- ensuite le budget et/ou la réalisation : qui fera les travaux, combien ça doit coûter au max ? (ça aussi ça nous donne ou nous retire des technos/produits utilisables)

Et à ce stade en fait les choix doivent être devenus si réduits qu'il n'y en a plus des masses. En premier choix, s'il reste plusieurs possibilités, il faut prendre la plus simple.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fiabitat.com
tchopko
maitre compaillon
avatar

Nombre de messages : 125
Localisation : slovenie
Emploi : artiste bidouilleur
Loisirs : artiste bidouilleur
Date d'inscription : 07/12/2014

MessageSujet: Re: Et ce mur là?   Mar 02 Mai 2017, 23:00

On a fait avec ma chérie la sorte de registre dont tu parles, pas seulement pour la maison, aussi pour le terrain, jardin...
Genre:
-je veux que l'evier de la cuisine ai une vue sur le soleil levant (parce que c'est la meilleure vue de notre terrain, côté est
- de la cuisine une porte qui donne sur le premier jardin avec les épices...
- que la baignoire de la salle de bain soit de l'autre coté du poele à bois avec entre les deux un mur qui transmette cette chaleur et face de l'inertie 'briques?

mais impossible de tout mettre, chaque détails dans ce cahier des charges et des souhaits...
enfin, ouais, de la méthode, c'est ça qu'il faut!

Citation :
C'est sûr que le concepteur expérimenté, il n'a plus ce problème car les trucs qui posent des soucis il a déjà buté dessus assez souvent pour s'en souvenir Surprised (placer l'escalier / placer les chiottes ... argh ! )
Ouais, ca a pas empêché l'architecte qui fait ça depuis un sacré bout de temps de planter l'escalier d'un copain... la quatrième marche pile avec la dalle du premier dans le front si le premier étage restait comme sur le dessin!

je me prête au jeu de reposer les conditions niveau ventilation,
peut etre que ca peut aider à avancer grace à vos conseils

Besoins:
- Maisons de 50m2 (mesure sans l'épaisseur des murs) sur deux niveaux soit en gros 250m3
- Habitants 3/4 des fois plus, toujours un gros toutou ou deux.
- avec notre climat méditerranéen, plus à craindre de journées méchamment chaudes que de longues périodes froides. Des températures en dessus de 0 restent plutot exceptionnelles. En mi saison, dès le mois de mars par belles journées, plus besoin de chauffage et possible des laisser les fenêtres ouvertes. et ce jusque fin octobre parfois. Donc plutôt besoin d'une sorte de climatisation pour les périodes chaudes que de préchauffage l'hiver, même si l'idée de combiner un air préchauffé avec une VMC double flux peu permettre de devoir chauffer bien moins.

mode de vie
- une utilisation un peu intermittente (comme notre statut à tous les deux: plus en déplacement sur des festivals en été, plus à la maison près du feu l'hiver)
- garder une ventilation minimale pour quand on est pas là.
- Ventilation en elle même, air nouveau dans les chambres, et aspiré dans la salle de bain et cuisine
- les toilettes sèches ont leur ventilation séparée (toilettes avec en dessous un container de 1000l accessible par l'extérieur et ventilation permanente pour un bon compostage sur place)
- En général, et je choisis mes voitures comme ça, le moins d'electronique possible, de capteurs, de trucs qui calculent et prennent des décision tout plein, parce que ces trucs là ca tombe en panne, mais bon je suis pas contre un petit système arduino fait maison avec des bonnes soudures et des composants robustes (et que je peux réparer moi même), deux trois thermomètres et hygromètres pis semi automatiser tout ça....

Budget réalisation
- j'ai 50000 pour la maison, et je dois faire de la magie à chaque poste sinon on y arrivera pas. Et pour presque tout dans la maison je ferais moi même avec un contre-maître pour superviser les parties plus tendues, et pas mal de contacts de gens et amis autour qui construisent prêts à venir donner des bons coups de main.
Bon après, chez moi, on a pas votre fameuse RT2012, personne viendra me demander quoi que ce soit une fois le permis de construire accepté (ou je suis même pas censé mettre un plan des ventilations ni electricité). Donc c'est à moi de faire une maison la plus confortable possible, mais je suis pas obligé de suivre des normes et règles imposées. C'est pas pour ça que je veux faire n'importe quoi....
Pour la VMC double flux (dans ma fameuse "cave") j'avoue que je farfouille à la recherche de solutions fait maison.
Je vois bien un bon frigo de récup et faire l'échangeur de chaleur à flux croisé dedans (plaques alvéolées en PP, aluminium...)

Bon je sais bien, à force de faire des systèmes D fait maison les uns derrières les autres on arrive à un système peut etre pas efficace du tout...

Donc je verrais bien un petit système maison type puit canadien sauf que vu mon terrain, 25m c'est le max que je peux enterrer en tuyau avec la bonne pente.
Donc un complément serait le bienvenu.

voili voilou
Revenir en haut Aller en bas
http://maisonpaille-slovenie.blogspot.com/
Ugo
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 1596
Age : 36
Localisation : France - centre
Emploi : Concepteur de maisons éco
Date d'inscription : 22/08/2008

MessageSujet: Re: Et ce mur là?   Mer 03 Mai 2017, 17:23

ok donc tu peux partir sur 18m3/h et par personne, en minimum. Dans le séjour, il faut que tu compte un peu plus, car tu peux recevoir des gens en plus des habitants normaux.

Donc grosso modo :
- 30 m2 pour une chambre à 2personnes
- 18 (ou 15 allez) pour une chambre où il n'est pas possible de dormir à plus de 1, sinon il faut prévoir 30 aussi.
- 60 pour le séjour

Si tu as deux flux, le total de ce que tu extrait doit équilibrer ce que tu souffle. Sauf si tu as une sde par chambre, c'est ce que tu souffle qui sera sans doute le plus gros débit. Il te suffit d'extraire 15 dans wc seul ou buanderie, 30 dans la sde, et tout le reste dans la cuisine.
Si ton système a des vitesses réglables, lorsque tu augmente la vitesse pour extraire dans la cuisine, ça augmente d'autant le soufflage dans toutes les pièces.
Et avec un système en pieuvre, il s'autoéquilibre si toutes les gaines ont le même diamètre (et sensiblement la même longueur / coudes)

Si tu met une double-flux, faut éviter d'ouvrir les fenêtres (sinon c'était pas la peine de s’embarrasser avec une telle technologie)

Pour les toilettes à ventilation séparée, il faudra prévoir une porte qui soit totalement étanche, car pour l'air, cette porte donnera dehors. si c'est pas étanche ça va by-passer l'échangeur.

Peu d'électronique gadget : ça peut être le cas en double flux, puisque les calories étant récyclées, il n'est pas utile d'asservir la machine à des capteurs de je ne sais quoi. On ventile à débit constant tout le temps et puis basta. De toute façon je ne connais pas de moyen de faire tenir une double flux dans ton budget. Mais si tu peux l'autoconstruire ma foi...

Pour la clim par puits canadien : il faut quand même prendre en compte le fait que pour que ça marche sur la durée, il faut recharger le puits en froid pendant l'hiver. Si tu te contente de pomper de la fraicheur dedans chaque été, qu bout de quelques années le sol sera réchauffé et le puits ne marchera plus. Il faut donc le faire tourner à la fois en été et en hiver. 25m ça peut suffire, il faut juste faire un râteau avec plusieurs canalisations en parallèle.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fiabitat.com
tchopko
maitre compaillon
avatar

Nombre de messages : 125
Localisation : slovenie
Emploi : artiste bidouilleur
Loisirs : artiste bidouilleur
Date d'inscription : 07/12/2014

MessageSujet: Re: Et ce mur là?   Jeu 11 Mai 2017, 16:25

Super, merci Ugo pour les échelles de valeur de ventilation...
Je me rends mieux compte de vers quoi je vais...

Plusieurs questions me viennent:

- pour les passages de l'air d'une pièce à l'autre, genre pour la salle de bain qui ne fait qu'aspirer de l'air:
Est ce qu'un petit espace sous la porte, genre 15mm de vide suffit pour que l'air passe ou il faut prévoir autre chose?

- plusieurs fois j'ai vu des projets ou les gens variaient le volume aspiré et expiré...
Je me dis que vu que je vais utiliser pour certaines fenetres de la récup et faire les cadres moi-même, et aussi avec le jardin d'hiver qui va être en une double paroi de fenetres recyclées avec 50cm entre les deux pour les plantes... bref, même en y mettant tout mon art et ma patience, en réglant ma mortaiseuse au quart de poil de cul de mouche prêt, je sais que j'arriverais pas à une étanchéité parfaite pour toute la maison...
alors? et si un poil plus d'air entre qu'il n'en sort, cela crée une légère surpression, et fait que moins d'air froid peu rentrer...
Je sais pas trop quoi en penser...

- pour le puit canadien je suis très surpris de ce que tu dis, à propos de recharger le puit, que si on l'utilise que pour faire du frais le sol est réchauffé au bout de quelques années...
bah ça alors! J'aurais tendance à croire que les quelques calories de chaleur qui passent du conduit d'air au sol sont vite dissipées dans la terre tout autour...
Ca aurait tendance à dire tout ça que le sol est plutot très isolant en fait, si la chaleur peut rester d'une année sur l'autre...
je n'ai plus en tête le nom mais je me rappelle voir un petit documentaire ou ils avaient fait un énorme hérisson sous la maison et l'air entrant passait d'abord dans ce gros volume de pierre qui emmagasinait la chaleur de l'été et la rendait doucement pendant les premiers mois d'hiver...

ceci dit je comprend qu'il faut concevoir voir comme une alternance, un coup on rafraichit l'air un coup on le réchauffe...


- que ce passe-t-il quand on est pas dans la maison pour une période? Est ce que c'est une bonne idée de penser à une ventilation réduite, parce que 120m3/h pour quelques araignées, c'est un peu beaucoup... mais réduire de quel ordre la ventilation, de moitié?

- je me pose la question d'une hôte au dessus de la cuisinière, pour aspirer les odeurs et fumées quand on fait la popote... est ce que cet air là fait partie du circuit? J'imagine que si oui, il faut prévoir plusieurs filtres histoire que mes fumées de crêpes suzette viennent par doucement rendre la VMC toute cradoc....

- Si j'ai bien compris c'est une bonne idée que le poele à bois ai son entrée indépendante d'air, qui passe par par la vmc double... Est ce qu'il faut prévoir un dispositif spécial avec cette entrée d'air...
Si on imagine de garder une légère supression dans la maison, l'air va joyeusement sortir par cet entrée d'air non? et du coup le poele il a plus rien de frais à respirer...
Mais meme sans parler de surpression, il y a pas conflit entre une vmc double et une entrée indépendante pour le poele (qui j'imagine n'a pas besoin elle de ventilation mécanique)?

salut!

Revenir en haut Aller en bas
http://maisonpaille-slovenie.blogspot.com/
Ugo
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 1596
Age : 36
Localisation : France - centre
Emploi : Concepteur de maisons éco
Date d'inscription : 22/08/2008

MessageSujet: Re: Et ce mur là?   Ven 12 Mai 2017, 13:10

Citation :
- pour les passages de l'air d'une pièce à l'autre, genre pour la salle de bain qui ne fait qu'aspirer de l'air:
Est ce qu'un petit espace sous la porte, genre 15mm de vide suffit pour que l'air passe ou il faut prévoir autre chose?

Non c'est bien ça, au moins 1cm sous la porte, c'est bon.

Citation :
Je sais pas trop quoi en penser...

L'étanchéité à l'air n'est pas en rapport avec l'équilibre des débits : s'il faut que ça soit étanche c'est parce que sinon, tout l'air qui se barre (ou qui entre) par les fuites ne passera pas par l'échangeur, et donc ça réduit d'autant l'intérêt de celui-ci.

Pour le reste oui, une légère surpression c'est toujours mieux que l'inverse, surtout s'il y a des appareils à combustion dans le logement.

Citation :
pour le puit canadien je suis très surpris de ce que tu dis (...) Ca aurait tendance à dire tout ça que le sol est plutot très isolant en fait, si la chaleur peut rester d'une année sur l'autre...

La chaleur ne reste pas, elle circule. Seulement voilà, elle circule lentement. Il vaut voir ça comme des grosses tâches d'encre qui se répandent sur un buvard : la chaleur se disperse et réchauffe le milieu plus froid, mais elle va de moins en moins vite que la surface réchauffée croit, or elle croit exponentiellement en volume tout autour du point de contact. Il y a donc une onde de chaleur qui se forme dans le sol, autour du tuyau du Pcan, et qui progresse lentement tant que celui-ci fournit de la chaleur. S'il ne fonctionne qu'en été, la chaleur se dispersera un peu d'une année sur l'autre, mais pas aussi vite que dans le milieu naturel environnant (qui ne reçoit pas d'apport forcé pendant l'été) et donc, année après années, la température moyenne dans le Pcan va changer pour atteindre un nouveau point d'équilibre, plus élevé que la normale. Ce sera devenu sur cet endroit, un microclimat artificiel. ce point d'équilibre dépendra de la nature du sol, et de la quantité de chaleur qui lui est injectée chaque année. Car au delà d'une certaine surface, la dissipation va rejoindre les apports, et donc se stabiliser. C'est comme le niveau d'eau dans un sceau percé, qui reste constant tant que le robinet fournit autant que ce qui fuit.

Dès qu'il ne sera plus en service, la température va retourner à celle de l'environnement normal, et ça prendra autant de temps au retour que ça en avait pris à l'aller.

Le Pcan n'est qu'une grosse batterie. C'est pour ça qu'il est impératif d'alterner les cycles de charge et de décharge, et donc, qu'il ne fonctionne durablement que dans des climats à saisons très marquées.

Citation :
- que ce passe-t-il quand on est pas dans la maison pour une période? Est ce que c'est une bonne idée de penser à une ventilation réduite, parce que 120m3/h pour quelques araignées, c'est un peu beaucoup... mais réduire de quel ordre la ventilation, de moitié?

Puisque tu recycle les calories par l'échangeur, ça ne sert à rien de réduire. Mais si tu tiens absolument à économiser l'élec des moteurs, moi je dirais que 20 m3/h au total c'est suffisant pour éviter les odeurs de renfermé dans une maison vide de la taille de la tienne.

Citation :
- je me pose la question d'une hôte au dessus de la cuisinière, pour aspirer les odeurs et fumées quand on fait la popote... est ce que cet air là fait partie du circuit? J'imagine que si oui, il faut prévoir plusieurs filtres histoire que mes fumées de crêpes suzette viennent par doucement rendre la VMC toute cradoc....

ça c'est vraiment THE problème. il y a trois approches, et elles ont toutes de gros défauts :
1- la hotte fait partie de la vmc. avantage tu recycle la chaleur de la cuisine. inconvénients, les débits même au max d'un DF sont un peu léger pour éjecter toute les odeurs d'une cuisine un peu lourde. Aussi, toutes les graisses vont dans la vmc, et pour l'en protéger, il faut utiliser des filtres très coûteux, et qui s'encrassent vite, et donc rapidement le budget des filtres dépasse celui de la VMC. Si les filtres ne sont pas bien changés ou pas adaptés, c'est la VMC qui trinque et les moteurs qui s'encrassent ce qui conduit à leur usure prématurée et à une augmentation de l'électricité consommée. Les fabricants déconseillent très fortement ces solutions.
2- la hotte est dissociée de la VMC et rejette l'air dehors sur une prise indépendante (c'est le cas le plus courant). avantage, les saletés vont dehors, et on peut mettre un débit très élevé pour bien tout chasser. inconvénient : quand la hotte est en fonction, la DF est court-circuité et toute la chaleur pendant ce temps-là est perdue. il faut donc utiliser la hotte raisonnablement.
3- le hotte est dissociée mais tourne en recyclant l'air à l'intérieur du volume. avantage : on ne perd pas la chaleur. inconvénients, c'est généralement assez inefficace, bruyant, et coûte très cher en filtres car pour absorber les odeurs, il faut filtrer au charbon, et avec des gros filtres, qui s'encrassent très vite.

Citation :
- Si j'ai bien compris c'est une bonne idée que le poele à bois ai son entrée indépendante d'air, qui passe par par la vmc double... Est ce qu'il faut prévoir un dispositif spécial avec cette entrée d'air...

Là attention. Pour bien faire il faudrait avoir un poêle étanche, qui possède sa propre entrée et sa propre sortie, l'ensemble n'ayant aucun échange avec l'air intérieur de la maison. ce qui impose évidement un système de combustion à foyer fermé.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fiabitat.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Et ce mur là?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Et ce mur là?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Compaillons  :: Paille et Techniques :: La paille et le reste... :: chauffage et plomberie-
Sauter vers: