Forum de la construction de maisons en paille
 
AccueilManuel du forumS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Bilan sur les Lamda intervenants pour le Réq d'1 mur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sabranpaille
compaillon
avatar

Nombre de messages : 110
Localisation : 30200 Sabran - Gard
Loisirs : autoconstruction à "temps libre plein" ;-)
Date d'inscription : 04/01/2009

MessageSujet: Bilan sur les Lamda intervenants pour le Réq d'1 mur   Lun 23 Nov 2009, 23:55

Bonjour,

Je viens de lire le post sur le 3ème sens de la botte, où CChristophe proposait une composition de mur et le calcul du R :
http://compaillons.naturalforum.net/discussions-f68/le-troisieme-sens-de-la-botte-t3205.htm

Je me suis penché sur la question et il m'apparait qu'un petit tour des Lambda usuellement admis pourrait faire gagner du temps à ceux qui veulent faire quelques calculs de R de leurs murs...
A commencer par la paille, en botte...large discussion...
"concevoir des bâtiments en bottes de paille", De Boutter, aborde bien le thème en expliquant l'importance à comprendre comment sont fait les essais ou mesures et dans quel but. Bref, on ne peut trancher rapidement entre les valeurs qui vont de 0.045 à 0.1W/m.K!

0.045 serait obtenu sur des échantillons qui ne reflètent pas tout à fait le comportement d'un mur complet. une valeur moyenne entre 0.06 et 0.1 serait raisonnable pour des bottes à plat de 45cm. Or sur chant, en 35cm, on garderait le même R, soit un Lambda de botte sur chant de 0,062W/m.K.

C'est cette valeur que je retiens pour mes bottes de 22Kg (0,36x0,46x1m), soit 133Kg/m3, posées verticalement.
Revenir en haut Aller en bas
http://sabranpaille.over-blog.fr/
Sabranpaille
compaillon
avatar

Nombre de messages : 110
Localisation : 30200 Sabran - Gard
Loisirs : autoconstruction à "temps libre plein" ;-)
Date d'inscription : 04/01/2009

MessageSujet: et autour de la botte?   Mar 24 Nov 2009, 00:22

Pour l'ossature : 0,12W/m.K ... ou plus? (jusqu'à 0,15 selon le bois?)
Pour du Douglas, quelle valeur?

Pour le jointement des bottes derrière l'ossature, le terre-paille :
0,2W/m.K
comme proposé par CChristophe?

La Couche de corps en Terre/sable : 0,3W/m.K? (sur 20mm?)
Un enduit terre : 0,2W/m.K? (sur 20mm?)

Le "CBBP",De Bouter, p229 donne R enduit terre-paille sur 35mm à 0.088W².K/W, soit Lambda = 0.4W/m.K

Agepan DWD : 0,09W/m.K, mais quid du comportement thermique d'un mur paille avec Agepan en extérieur par rapport à un mur avec enduit terre? Prenons-nous seulement en compte l'étanchéité à l'air pour considérer que la botte peut être admise comme ayant son Lambda de 0,06 ou 0,07? (Il semble clair que le mur ne se comporte pas comme la somme attendu du comportement des éléments isolés composant le mur).

Rth superficielle sur enduit terre paille =0.17m².K/W ("CBBP",encore), mais quid des Rth superficielles des autres surfaces (Agepan, Fermacell...)?

Et comment prendre en compte l'influence d'une double peau extérieure comme du bardage sur liteaux ou encore enduit chaux sur fibragglo sur liteaux?Comme un R superficiel? De combien? La lame d'air joue un rôle, non? au moins pour le confort d'été.

Merci aussi de citer vos sources d'infos sur ces valeurs de Lambda, ou bien vos raisonnements/mesures.


Dernière édition par Sabranpaille le Mar 24 Nov 2009, 20:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://sabranpaille.over-blog.fr/
CChristophe
maitre compaillon


Nombre de messages : 428
Localisation : Haute-Saône
Date d'inscription : 24/04/2006

MessageSujet: Re: Bilan sur les Lamda intervenants pour le Réq d'1 mur   Mar 24 Nov 2009, 17:14

Bonjour,

Par le calcul, je voulais juste essayer de voir si des montants d’ossature plus rapprochés (bottes debout pour ne pas les retailler) changeaient significativement les perfs du mur, en essayant du même coup d’intégrer les caractéristiques du notre.
Les valeurs de lambda choisies sont celles qui me paraissent cohérentes au vu de ce que je sais.

Lorsque je choisis lambda = 0,2 pour du « bouchage terre-paille », c’est parce que on y met plus de paille que de terre et parfois que de la paille, ça dépends tellement des situations !

Si je choisis 0,3 pour le corps terre-paille, c’est parce qu’il est plus dense que le bouchage, mais bien fibré quand même pour jouer son rôle « d’armature ». Je crois que cette valeur colle à peu près avec les valeurs données selon la densité par JP Oliva. D’où mon 0,2 au pifomètre plus haut.
Pour un enduit fibré il n’y a pas UNE valeur, il faut voir en fonction de la densité.

Pour les enduits terre-sable et chaux-sable , j’ai pris 0,7. ça semble cohérent avec ce qu’on trouve habituellement, et puis ça ne change pas grand-chose au final (peu d’épaisseur).

Pour le bois, douglas pour moi = bois léger, résineux, d’où le 0,14 (plutôt que 0,15 mais bon). Je crois qu’on trouve cette valeur chez JP Oliva.
Pour le bois, matériau anisotrope, le sens des fibres intervient. Je suppose que 0,14 correspond à un flux perpendiculaire au fibres (cas le plus courant). Sinon c’est plus (un peu comme pour la paille).

A mon avis si on met de l’agepan au lieu de l’enduit ça ne change rien pour les calculs, il suffit de prendre cette couche en compte comme une autre. Mais ça peut changer dans les faits s’il y a des creux, des poches d’air (question de mise en œuvre, pas de calcul).

Pour les résistances superficielles, on trouve les valeurs dans des tables et on admet que leurs valeurs n’est pas trop dépendante du matériau, du coup on prend souvent les mêmes sans trop se poser de questions (c’est du moins ce que j’ai compris). J’ai pris R = 0,11 à l’intérieur et 0,10 à l’extérieur (ici il s’agit de R, pas de lambda).
D'où vient ta valeur de résistance superficielle (sur enduit terre-paille, rare en finition) ?

Pour les bardages, il y a une lame d’air plus ou moins épaisse et ventilée et du bois : on trouve aussi une valeur pour cette lame d’air dans les tables, donc à priori ça se calcule comme le reste.

Pour la botte de paille, je ne suis pas trop d’accord avec toi : le lambda est une valeur intrinsèque au matériau.

La conductivité de la paille en botte ne doit donc pas dépendre de l’étanchéité à l’air ou de la qualité de la mise en œuvre ou du reste du mur. Ou alors on parle de « conductivité équivalente » du mur et pas de la paille.

Elle peut juste dépendre :

De la céréale : je n’ai jamais lu que ça changeait les choses, ni vu personne n’en tenir compte.

De la densité : ça change un peu, mais en général on est autour de 90 kg/m3 avec les petites bottes.

De l’humidité : ça change un peu mais moins que d’autres matériaux, mais on en tient en général pas compte dans les calculs, ce serait trop compliqué (l’humidité varie avec les saisons et avec la proximité par rapport à la surface du mur).

Du sens des fibres : normal si le matériau est anisotrope, ça change… reste à voir dans quelle mesure, il y a des disparités selon les sources.

Pour les valeurs à retenir, celle du cstb (0,065 à plat ou sur chant) me paraît plus venir d’un « compromis » que de mesures. Elle ne tient pas compte du sens des fibres, et de ce fait pénalise les bottes sur chant. Bref, à part pour une démarche de labellisation, cette valeur ne me paraît pas intéressante.

Jakub Wihan (encore lui) n’a sans doute pas choisi ses valeurs à la légère avant de pondre 300 pages, aussi j’ai tendance à lui faire confiance :
Pour une botte de densité 90 kg/m3, il utilise 0,056 botte sur chant et 0,06 botte à plat. Il cite Anderen, 2004 et Straube, 2004 ( ?). Et encore d’autres valeurs de cet ordre.
Je crois que le logiciel Wufi a dans sa bibliothèque des valeurs similaires.

Sinon il y a un agrément technique allemand :
0,052 sur chant
0,080 à plat
http://compaillons.fr/CertificatAllemandR%E9sistancehermiqueBottesdePailleFR.pdf



Et puis il y a Samuel Courgey avec l’ADEME, il montre aussi un graphique avec l’évolution du lambda selon l’humidité, mais seulement pour les bottes à plat. Il retient 0,07 http://www.lamaisonenpaille.com//Documentation/PDFs/Dossier_Ademe_Paille.pdf

En résumé, 0,055-0,060 avec le flux de chaleur perpendiculaire aux fibres, ça me paraît recouper assez bien les différentes sources.

Par contre, pour le flux de chaleur dans le sens des fibres, il y a d’assez fortes disparités selon les sources, de 0,06 à 0,08.

Et pour le fameux « troisième sens », je n’ai aucun chiffre qui justifie son intérêt pour l’instant.

Voilà ce que j’ai de mon côté !
Revenir en haut Aller en bas
Deuzachs
maitre compaillon
avatar

Masculin Nombre de messages : 363
Age : 39
Localisation : Pont-l'abbé (29)
Emploi : charpentier
Loisirs : Internet, BD, Jonglage et monocycle
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Bilan sur les Lamda intervenants pour le Réq d'1 mur   Mar 24 Nov 2009, 19:43

Bonjour

CChristophe a écrit:
Et pour le fameux « troisième sens », je n’ai aucun chiffre qui justifie son intérêt pour l’instant.

Lors de sa conférence Herbert Gruber parlait d'une mesure à 0,04... et des brouettes et donc de l'utilisation d'un lambda à 0.05 pour les calculs théoriques
Par contre si je me souviens bien il utilise des bottes moins tassées... 80kg/m3...

_________________
être dans le vent, c'est une ambition de feuille morte (Gustave Thibon)

Bonjour et bienvenue sur le forum Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bilan sur les Lamda intervenants pour le Réq d'1 mur   Mer 25 Nov 2009, 16:41

Bonjour, il est dit dans le fameux film Allemand que le mur enduit terre int.et ext à un coef de 0.1. Je vais revoir la scène et viendrais préciser s'il y a lieu.
A+
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bilan sur les Lamda intervenants pour le Réq d'1 mur   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bilan sur les Lamda intervenants pour le Réq d'1 mur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bilan sur les Lamda intervenants pour le Réq d'1 mur
» Bilan de ma première saison de reproduction en Pékin Bobtail !
» Bilan Carbone maison en paille
» (Pour tuto) "Flux lumineux et re
» Bon, bilan electrique de la première nuit dedans

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Compaillons  :: Paille et Techniques :: La paille et le reste... :: Les murs-
Sauter vers: