Forum de la construction de maisons en paille
 
AccueilManuel du forumS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Construction sur terrain argileux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
BALAIRE
compaillon néophyte


Nombre de messages : 1
Localisation : 36200 MOSNAY
Date d'inscription : 05/01/2009

MessageSujet: Construction sur terrain argileux   Lun 05 Jan 2009, 18:27

Bonjour,nous avons un projet de construction dont le principe est tout bète c'est un rectangle de 12,85m*9,40m.Sachant que nous sommes dans une zone argileuse,nous aimerions savoir si il est possible de construire des poteaux en paille de section de 0,65m*0,65m.Quel serait leur poids sachant qu'actuellement le maçon les prévoit en B.A. dosé à 350kg,posés sur semelle de propreté de 5cm dosée à 150kg,fut de fondation de 25cm d'épais;dosé à 350kg,et 2rangs de blocs hourdés de 20cm d'épais.La masse de ces poteaux est estimée à 2,2T,ce qui m'entraine une portance de fond de fouille à environ 0,5 bars.Mon niveau fini étant prévu à 169,58,le fonds de fouille demandé est à 168,67,mon terrain naturel est à 169,20.Je ne suis donc qu'à 0,53m de profondeur par rapport au terrain et je me trouve dans l'argile.Peut-ètre que la solution de construction en paille m'abaisserait le poids des poteaux et me permettrait de construire des semelles et longrines moins épaisses.J'ai demandé pour une étude géotechnique,on me demande 3000 euros pour réaliser deux sondages à 8m de profondeur avec résultats après essais.Nous ne savons plus quoi faire,si nous devons descendre plus creux,ou prévoir des semelles de fondations plus épaisses.Est-il possible de réaliser les fondations avec le système de paille?Merçi de nous donner les réponses les plus précises.
Revenir en haut Aller en bas
toinattak
maitre compaillon


Masculin Nombre de messages : 574
Age : 37
Localisation : Floreffe BELGIQUE
Emploi : entrepreneur paille
Date d'inscription : 21/02/2006

MessageSujet: Re: Construction sur terrain argileux   Mar 06 Jan 2009, 07:21

???
les fondations ne reprennent pas que le poids des poteaux, elles reprennent tout le poids du bâtiment, ce qui est bien plus important que le poids d'un poteau en lui-même.

le site est dédié à la construction en botte de paille : leur section de 36 x 46 (ou proche) est invariable.

la paille est compressible à l'infini (un tatami de 8cm est fait avec 1 m de paille). c'est pourquoi elle est régulièrement combinée à une ossature bois. quand la paille est utilisée comme éléménet porteur, ce ne sont jamais des poteaux mais la plus grande surface possible, avec un appuis le mieux réparti possible.

une solution est d'envisager d'autre fondation : semelle filante ou radier qui permettrait d'augmenter la surface de contact au sol, et donc peut-être de ne pas devoir descendre aussi profondément
Revenir en haut Aller en bas
http://www.pailletech.be
CROSNIER Rémy
apprenti compaillon


Masculin Nombre de messages : 31
Localisation : Deux-Sèvres
Emploi : Commercial
Date d'inscription : 28/11/2005

MessageSujet: Re: Construction sur terrain argileux   Dim 01 Fév 2009, 16:59

Salut,

Dans le même contexte, sol argileux et sur les conseils de notre architecte... nous avons opté pour la solution trous à la tarière jusqu'à
trouver du dur + pieux en béton coulés + longrines sur le pourtour et sous chaque mur + radier (tout est relié)

L'objectif est d'avoir un socle pour la maison qui se comporte comme une plaque porteuse et "flottante" insensible aux phénomènes de dilatation/rétractation de l'argile.
Nous sommes dans la maison depuis 1 an 1/2 et pour l'heure pas une fissure (la dalle a 2 ans 1/2) Nous avons un mur de masse central très lourd (prévu beaucoup moins lourd à l'origine) et pour l'heure rien ne bouge.

Pour l'étude de sol c'est simple: l'architecte m'a demandé de faire venir un engin sur le terrain. Le jour où une pelleteuse est venue à ma demande Ideux heures de travail), l'architecte est aussi venu. La pelle a creusé, nous avons vu de visu, en partant elle a tout rebouché. Ce n'était pas terrible! Nous avons fait creuser ailleurs, non loin de l'emplacement prévu, et avons décidé de changer de place la maison. A juste raison je crois, et là, l'architecte a été de très bon conseil et finalement nous a évité une erreur potentielle dans l'implantation et nous a fait faire une étude de sol très économique.

Pour ce qui est des fondations classiques comparées à des longrines sur pieux, la seconde solution est rapide, très performante et si on compare bien, pas plus chère. Le problème est que les maçons n'aiment pas trop: peu de main d'œuvre et souvent ils ne connaissent pas.

Quand la vrille est venue pour faire les trous de diamètre 80, l'implantation de la maison était faite après mise à niveau du terrain par la pelleteuse. Cela a pris moins d'une demi journée. Il y a un pieux sous chaque coin et ensuite sous chaque jonction de longrine. Couler les pieux est un jeu d'enfant: pas de coffrages, très rapide!
Les pieux vont de 1.2 m à 2.2 m. La profondeur est déterminée par le simple fait que quand la vrille trouve de la pierre et qu'il est difficile de descendre plus loin, on arrête.

La périphérie est en longrines. Une longrine sous chaque mur intérieur (pas de mur en dur extérieur, que des murs de paille). Elles sont toutes reliées entre elles par coffrage de leurs jonctions. La dalle ensuite reprend toutes les longrines. Cela forme un ensemble cohérent, appuyé sur tous les pieux.

Il y a peut-être mieux, mais c'est en résumé ce que nous avons fait.
D'accord sur le fait que c'est du béton...mais si certains creusent dans la pierre, dans l'argile c'est une tout autre histoire. Investir dans une maison qui risque un jour de bouger (fissures), cela peut coûter très cher après une sécheresse (par exemple)
Si on veut que le haut ne bouge pas, il faut déjà que la base tienne.

Nous sommes dans une région sur sols argileux. Au cours des dernières sécheresses, nombre de vieilles maisons, de maisons récentes conventionnelles faites sur fondations classiques à 2 ou 3 rangs de parpaings (à l'économie) ont bougé. Les dégâts sont variables et les solutions peu évidentes et coûteuses. Je préfère essayer d'éviter ce genre de pb.

Salut
Revenir en haut Aller en bas
hectonath
compaillon néophyte


Nombre de messages : 1
Localisation : Tarn (81)
Date d'inscription : 05/03/2009

MessageSujet: Re: Construction sur terrain argileux   Mar 13 Avr 2010, 14:49

Salut,
je réveille un vieux post car je suis dans la même situation et j'aimerais avoir quelques détails.
Notre projet en deux mots :
Maison RdC + 1 en ossature bois et isolation bottes de paille.
Donc notre terrain est argileux et le dur est entre 3m50 et 4m donc l'étude de sol nous a préconisé de faire des pieux. OK mais c'est tout! C'est à dire que je ne sais pas de quel diamètre ni leur implantation. Pour 1200 € je trouve que ca fait un peut léger.
Bref, nous avons demandé une étude de charge de la maison pour avoir tous ces renseignements. Mais le problème est que la charge de la maison s'appuie sur l'ossature bois qui se trouve du coté intérieur du mur tandis que les poutres en béton qui relient les pieux sont à ras de la dalle donc du coté extérieur du mur. Dans ce cas la descente de charge n'est pas alignée avec les pieux.
L'étude de charge nous propose des poutres béton de 30cm de large pour palier à ce problème. Mais les murs font 45cm (5cm d'enduit extérieur + 35cm de paille dans laquelle il y a l'ossature + 5cm d'enduit intérieur).
Rémy, comment à tu procédé chez toi STP?
Merci.
Salutations.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Construction sur terrain argileux   Aujourd'hui à 14:18

Revenir en haut Aller en bas
 
Construction sur terrain argileux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Construction sur terrain argileux
» au secours !!! terrain argileux
» Remblais de construction - Sol naturel argileux.
» fondations sur terrain argileux
» Besoins de conseils pour fondation sur terrain argileux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Compaillons  :: Paille et Techniques :: La paille et le reste... :: les fondations, la dalle-
Sauter vers: