Forum de la construction de maisons en paille
 
AccueilManuel du forumS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 séchage des bois

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
toupie
maitre compaillon


Nombre de messages : 133
Localisation : midi pyrénées
Date d'inscription : 20/02/2008

MessageSujet: séchage des bois   Mer 19 Nov 2008, 13:24

bonjour

je ne trouve pas (le sujet à sans doute été déjà abordé study ...) le lien

donc voilà:
je vais commander des bois, arbres sur pieds cet hiver, donc il faudra les faire sécher.

quelle différence entre autoclave / étuvage / autres techniques ?
combien de temps prévoir pour le séchage: 15 j ou plus (10 m3)?

les Stés qui traitent le bois par chez moi, ne s'occupent que des termites, xylophages etc, alors que çà me semble prioritaire de ne pas donner "à boire" aux insectes, càd que les bois soient secs !

je suppose aussi que les bois doivent être sciés avant de les mettre çà sécher, donc que je prévois çà avec la scierie.
je prévois aussi des bains d'huile

voila les p'tites questions du moment, si certains peuvent m'éclaircir, merci
Revenir en haut Aller en bas
etor
maitre compaillon


Nombre de messages : 343
Localisation : bayonne (64)
Emploi : constructeur paille
Date d'inscription : 18/07/2006

MessageSujet: Re: séchage des bois   Mer 19 Nov 2008, 13:46

moi je te conseillerais par expérience de ne pas scier ton bois avant de le faire sécher a présente 2 avantages:
1-le bois va moins se déformer car étant entier toutes les forces "s'annule" (pas tout a fait vrai mais du moins elles se contrebalances les unes les autres plus ou moins), plus que si tules scie, car alors là tu libére beaucoup de contraintes inhérente au bois
2- ton bois va "mieux" sécher c'est a dire qu'il va sécher plus uniformément car l'écorce et l'aubier sont un frein au séchage rapide du bois
mais ca présente aussi 4 désaventages:
1- une fois sec ton bois est plus difficile a scier (surtout si tu le fais sans machine a la main)
2-ton bois séche plus lentement
3-ton bois est plus difficilement manoeuvrable car plus lourd
4-ça peut attirer certaine bestiole qui aime le bois tendre de l'aubier

j'ai du bois que je fais sécher depuis 3 ans maintenant que j'ai laissé tel quel (avec écorce et aubier) c'est sûr que c'est plus long a sécher mais lorsqu'on a pas d'abris pour les protéger du soleil et bien ventilé, a l'extérieur ils résistent trés bien comme ça
Revenir en haut Aller en bas
toupie
maitre compaillon


Nombre de messages : 133
Localisation : midi pyrénées
Date d'inscription : 20/02/2008

MessageSujet: Re: séchage des bois   Sam 22 Nov 2008, 19:27

intéressant, etor, 2 avantages et 4 désavantages Smile

pour le désavantage 3, je crois que c'est pour çà que les scieries existent
... tes bois, tu as commencé à les débiter? (bon courage)

en fait, si je veux les sécher, c'est en "mode rapide" par une étuve, ou quelquechose de ce style, de manière à pouvoir utiliser mes bois rapidement
j'ai vu un site de termohuilage, çà m'a semblé intéressant: température 160° C puis bain d'huile de lin à 50°C, ils scient les bois avant pour pouvoir les passer dans leur machine (!), ainsi que sur la rétification (haute température pendant 10 h) mais qui ne concerne à priori que le bois de bardage etc, pas ceux de structure.

ces procédés sont écolo et favorisent l'utilisation de bois locaux, alors çà m'intéresse;

est ce que quelqu'un a utilisé ce procédé pour sécher ses bois ?
Revenir en haut Aller en bas
osmoz57
compaillon


Féminin Nombre de messages : 99
Localisation : Metz/Anzy le Duc
Loisirs : écologie/jardinage bio/spiritualité
Date d'inscription : 07/03/2007

MessageSujet: Re: séchage des bois   Sam 22 Nov 2008, 23:07

Bonjour,
Selon les indications des "Anciens" les bois se conservent parfaitement et sans traitement à condition d'être -récoltés- dans les périodes où le soleil se trouve dans la constellation du lion.
D'autres préconisent la coupe en lune descendante de novembre à février.
Selon le mouvement de culture biodynamique il convient de procéder à l'abattage des bois d'oeuvre selon - les jours-fleur et fruit - de novembre et décembre : pour novembre reste le 26 - en décembre les 1er,5,6,10,14,17,18,23,26,27 et 28.
Voir le calendrier de Maria Thun - dont les travaux d'observation et d'expérimentation depuis plus de 50 ans, montrent, ainsi que la chronobiologie, que tous les êtres vivants - plantes, animaux, l'homme - suivent des rythmes et qu'il faut adapter les manières d'agir au conditions du lieu et tenir compte du moment en respectant les rythmes cosmiques.

J'ai fait couper des douglas, sidka et épica il y a deux ans selon les dates de ce dernier principe. Les troncs entiers sont empilés sans toucher le sol et recouverts de leurs branches coupées. ils seront sciés au printemps par un scieur mobile. D'autres arbres ont été coupés en 1 mètre et empilés sans être recouverts ou protégés et ils sont déjà parfaitement secs mais assez durs à fendre. Voilà pour un retour d'expérience.
Enfin, j'ai lu, je ne sais plus où - que les bestioles ne s'attaquent qu'à l'aubier qui est tendre et plein de sève au contraire du coeur !
Bon courage à tous les 2
Très cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Ugo
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 1596
Age : 36
Localisation : France - centre
Emploi : Concepteur de maisons éco
Date d'inscription : 22/08/2008

MessageSujet: Re: séchage des bois   Lun 24 Nov 2008, 10:06

Vous semblez tous confondre séchage et préservation des bois. Tous les bois doivent être séchés avant usage, plus ou moins selon leur destination (très sec pur de la menuiserie, un moins pour de la charpente, etc. ). Sécher le bois avant ou après l'avoir débité dépend là aussi de sa destination : si on veut faire des poteaux de 15cmx15 pour de la charpente, on peut sécher le bois avant et les débiter après. Mais la plupart du temps on fait l'inverse, car le bois se rétracte, se déforme et surtout, se fend, en séchant. Le débiter avant, en cohérence entre le morceau qu'on veut obtenir et sa position dans la grume, permet d'obtenir des morceaux non fendus et relativement peu déformés. C'est une partie du travail du scieur que de connaître les différents bois et leur taux de retrait pour pouvoir scier suffisamment large au départ pour qu'une fois sec le bois fasse toujours un peu plus que la dimension qu'on voulait (histoire de permettre son corroyage).
Ensuite chaque essence a sa bonne période de coupe, et c'est assez variable. la plupart des feuillus gagnent à être coupés en hiver, mais ce n'est pas une vérité générale. Couper un bois au bon moment permet de faciliter son séchage, et d'augmenter sa potentielle durabilité. C'est pourquoi les "modernes" qui utilisent du bois blanc et le sèchent en usine font de peu de cas de la période de coupe.

Ensuite la préservation du bois est un autre problème. Le plus simple c'est de se procurer les brochures éditées à ce sujet par le cndb. Comme cette question est souvent abordée dans ce forum, je me demande d'ailleurs s'il ne serait pas judicieux de faire un topic en post-it sur ce sujet pour faire le tour de cette question récurrente ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fiabitat.com
toupie
maitre compaillon


Nombre de messages : 133
Localisation : midi pyrénées
Date d'inscription : 20/02/2008

MessageSujet: Re: séchage des bois   Lun 24 Nov 2008, 18:10

merci osmoz57 et ugo
Revenir en haut Aller en bas
TrucSarret
compaillon


Nombre de messages : 94
Localisation : Valence - Grenoble
Date d'inscription : 18/11/2007

MessageSujet: Re: séchage des bois   Lun 24 Nov 2008, 21:39

Bonjour,

Si on peut apporter notre pierre à l'édifice, ... on vous expose notre expérience un peu en vrac.

Nous avons abattu notre bois en mars et en septembre en lune descendante (ne pas confondre avec lune décroissante) et en période hors sève. Les anciens de chez nous abattaient dans ces conditions en septembre, écorçaient le bois et le laissaient passer l'hiver sous la neige (1000 m d'altitude).

On a lu quelque part que la vitesse de séchage est d'environ 1 cm par an, soit 1 an de séchage pour une planche de 2 cm.
Faute de temps, nous avons mis en oeuvre nos grosses pièces (solives 30 x 7,5) sans attendre le séchage car le retrait est minime et calculé. Les charpentiers font de même, il n'y a que le poids qui change Crying or Very sad
Pour les planches, ou volige, nous avons calculé le retrait maximum et adopté un montage avec feuillure qui ne laissera pas de jour.
On a demandé au scieur de débiter les grosses pièces "hors coeurs" pour minimiser les déformations et les fentes. Les fentes ne sont pas préjudiciables pour les caractéristiques mécaniques mais elles constituent des zones d'agressions pour les xylophages.

De la moisissure bleue s'est développée sur un lot de planches bien litelées mais insuffisamment ventilées, depuis on stocke tout à l'extérieur sous des tôles ou des bâches. Normalement, les grosses pièces sont débitées plus près du coeur où il y a moins de sève, et ce genre de problème a moins de chance d'arriver.

Nous n'avons apporté aucun traitement, même si nous avons pensé au sel de bore pendant un moment. Est-ce qu'on prend un gros risque ? La charpente de la grange que nous réhabilitons n'a jamais été traitée et se porte à merveille pour ses 100 printemps !
De plus, les traitements que nous aurions appliqués ne seraient que superficiels, avec une durée d'action garantie (10 ans ?) très réduite par rapport à la durée de vie de l'ouvrage.
L'avenir nous dira si on a eu tort.

Quelques détails et photos en plus sur notre blog
http://eaudolle.over-blog.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://eaudolle.over-blog.com
Ugo
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 1596
Age : 36
Localisation : France - centre
Emploi : Concepteur de maisons éco
Date d'inscription : 22/08/2008

MessageSujet: Re: séchage des bois   Mar 25 Nov 2008, 09:30

Trucsarret, tu n'as pas précisé quel était l'essence de ton bois (indispensable pour juger de sa pérennité sans traitement).
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fiabitat.com
etor
maitre compaillon


Nombre de messages : 343
Localisation : bayonne (64)
Emploi : constructeur paille
Date d'inscription : 18/07/2006

MessageSujet: Re: séchage des bois   Mar 25 Nov 2008, 15:51

le séchage est de deux formes:
-humidité du bois
-perte de la séve du bois
et les deux sont plus ou moins dépendant du temps
donc prendre les mesures nécessaire a couper a la bonne lune, et a la bonne saison, il existes plusieurs techniques, lorsque l'on ne peut pas couper en hiver (je parles des feuilus, charmes, chataîgner, chêne...) on peut les scier a la base du tronc sur toute la largeur de l'aubier en les laissant sur pied, de tel sorte la séve s'évacu plus facilement
soit on laisse l'arbre avec ses branches et feuille même uen fois abatu, cela permet de "tirer" la séve aux branches que l'on coupe ensuite
aprés faut savoir que l'aubier est la partie de l'arbre qui contient le plus de séve comparé au coeur donc sortir l'aubier d'une grume consiste a réduire trés sérieusement le probléme des petites bêbette

derniére chose lorsque l'on scie une grume il faut le faire "dans" le coeur, car le bois se fend au niveau du coeur donc si vosu sciez votre bois en étoile a partir du coeur vous anticipez "l'éclatement" naturel du bois, c'est pourquoi il ne faut jamais garder une piéce de bois qui contienne tout le coeur, car il est sûr que la piéce va se fendre, mais encore une fois un bois bien séché et bien coupé a peu de chance de se fendre

P.S: l'ennemi numéro 1 du bois est le soleil, car il fait rétracter trop vite le bois, ce qui le fait se fendre et/ou se déformer (j'avais des planches de 30 (mm) sec depuis 100ans dehors et cet été, même si il n'a pas fait super beau, elles ont toutes vrillé, inutilisable maintenant (je n'en avait que 5 les autres je les ait bien rangé a l'abris du soleil et de la température)
P.S1:autrefois (mais il n'y a pas si longtemps tout de même) pour sécher le bois de sa séve, on laissait tremper les bois dans de l'eau complétement immergé pendant 2 périodes de 2semaines chacune par an, mais il me semble que c'est maintenant interdit car la séve nuirait au cours des riviéres Embarassed (ou alors faudrait le faire dans une grande retenu d'eau et traiter l'eau ensuite...)
Revenir en haut Aller en bas
TrucSarret
compaillon


Nombre de messages : 94
Localisation : Valence - Grenoble
Date d'inscription : 18/11/2007

MessageSujet: Re: séchage des bois   Mar 25 Nov 2008, 17:19

@ Ugo

Les essences que j'ai abattues sont dans la proportion d'environ :
80 % épicéa
20 % sapin
Revenir en haut Aller en bas
http://eaudolle.over-blog.com
toupie
maitre compaillon


Nombre de messages : 133
Localisation : midi pyrénées
Date d'inscription : 20/02/2008

MessageSujet: Re: séchage des bois   Mar 25 Nov 2008, 17:58

@Trucsarret

merci pour ces infos,
je n'ai pas saisi le temps écoulé entre la coupe et la mise en oeuvre?
tu as coupé en 2 "scéances", un en mars, une en septembre, mais quand as tu mis en place tes solives? car tu dis "faute de temps"
j'envisage la coupe cet hiver (dès que j'ai le terrain, en fait !), la mise en oeuvre de l'ossature et de la charpente entre avril et juillet , en commençant d'abord par l'ossature et après la charpente.

ta charpente centenaire est aussi en épicea?

le sel de bore, s'il est dilué dans l'eau... il sera lessivé pour les bois en contact avec l'extérieur, il peut être dilué dans de l'huile (émulsion avec l'eau)
Revenir en haut Aller en bas
TrucSarret
compaillon


Nombre de messages : 94
Localisation : Valence - Grenoble
Date d'inscription : 18/11/2007

MessageSujet: Re: séchage des bois   Mar 25 Nov 2008, 20:01

@ Toupie

1er abattage 16 mars avec un débardage qui a attendu la fin mai pale , un sciage fin juin et une mise en oeuvre des solives et voliges en juillet août drunken

2ème abattage fin septembre à début octobre, débardage mi octobre et sciage mi novembre
On vient juste de liteler et couvrir les tas en extérieur pour une mise en oeuvre l'été prochain, soit environ 6 mois de séchage Basketball

Pour ma charpente centenaire, je crois que c'est du sapin. Une des raisons de cette longévité = le froid pendant les longs mois d'hiver qui calme les ardeurs des bébètes de toutes sortes, et peut être le fait que les anciens écorçaient et laissaient la neige et la pluie lessiver l'aubier pendant tout l'hiver (alors que lesdites bébètes et champignons hibernent).

Je prévois un bardage sur une partie de mes pignons, et s'il faut le remplacer tous les 20 ans, ça ne m'ennuie pas trop.
Revenir en haut Aller en bas
http://eaudolle.over-blog.com
Ugo
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 1596
Age : 36
Localisation : France - centre
Emploi : Concepteur de maisons éco
Date d'inscription : 22/08/2008

MessageSujet: Re: séchage des bois   Jeu 27 Nov 2008, 18:06

Le sapin et l'épicea sont tous deux des bois "blancs". leur aubier n'est pas distinct du bois de coeur, car ce dernier ne contient pas de tanin. ces bois sont donc peu durables face aux attaques d'insectes et de champignons, ils ne devraient donc pas être utilisés sans traitement pour des usages risqués >à la classe 1 (des meubles). Mais, on peut les protéger des champignons en les protégeant de l'humidité, et les protéger des insectes avec soit un traitement de surface, soit en enfermant le bois dans un matériau que les insectes ne traversent pas (par ex du torchis). En outre, la résistance des bois augmente proportionnellement à la diminution des risques encourus : altitude + froid = bois plus durables, alors que chaleur + humidité + faible altitude = bois moins durables.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fiabitat.com
toupie
maitre compaillon


Nombre de messages : 133
Localisation : midi pyrénées
Date d'inscription : 20/02/2008

MessageSujet: Re: séchage des bois   Ven 28 Nov 2008, 20:13

Ugo:
le torchis, c'est de la terre mélangée à de la paille, alors peux tu nous dire quels insectes ne traversent pas la terre ?! Rolling Eyes (en faisant des galeries)

car si c'était le cas, il suffirait de faire des enduits terre partout autour des structures en bois !? (pas facile, avec les retraits)

ou bien c'est parcequ'elle est bien sèche, durcie ?

Pour la résistance des bois, j'ajoute: ubac = + résistant que ceux qui ont poussé en adret
Revenir en haut Aller en bas
Ugo
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 1596
Age : 36
Localisation : France - centre
Emploi : Concepteur de maisons éco
Date d'inscription : 22/08/2008

MessageSujet: Re: séchage des bois   Lun 01 Déc 2008, 09:46

En fait sur les bois je ne parlais pas de la zone où ils ont poussé mais de la zone où ils sont utilisés. Un épicéa résiste bien plus longtemps en bardage sur un chalet dans les alpes que sur une maison bois en région centre, par ex. Mais bien sûr, l'endroit où pousse le bois modifie aussi grandement ses propriétés, par rapport à d'autres individus de sa même espèce.

Je n'ai encore jamais vu d'exemple de bois attaqué au travers d'une couche de terre séchée (quelque soit sa proportion de paille). Les insectes xylophages peuvent forer le bois, mais semblent un peu démuni face à de l'argile sec. par contre ils peuvent facilement entrer par les fentes de retrait entre terre et bois. C'est pourquoi, entre autres, la solution traditionnelle avec les colombages et torchis était d'enduire complètement le côté extérieur : ainsi pas de fentes de ce côté-là, ce qui limite les infiltrations d'air, et empêche les insectes de venir. à l'intérieur ils peuvent passer, mais l'intérieur est entretenu et "surveillé".
Par contre j'ignore si le torchis protège efficacement des termites. A priori, j'en doute.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fiabitat.com
thierry et anne
apprenti compaillon


Nombre de messages : 27
Localisation : grezes, 46
Emploi : charpentier et enduiseuse terre
Loisirs : un peu de velo avec les enfants, et chantier qui est de toute façon un plaisir...
Date d'inscription : 06/04/2008

MessageSujet: Re: séchage des bois   Mar 02 Déc 2008, 21:21

Bonsoir,
Pour les insectes xylophage autres que les termites, c'àd les capricornes, les vrillettes... ce sont les larves qui mangent le bois et font des galeries dedans. Et pour que les larves puissent etre dans le bois il faut que les adultes puissent pondre : donc lorsque les bois sont recouvert de torchis, les adultes n'ont pas acces au bois et ne pondent pas dedans. Quand vous voyez des trous, c'est que les insectes sont sortis du bois, c'est donc trop tard!!
par contre pour les termites c'est l'inverse, les termites vivent dans le sol (dans la terre donc!) et ne sont nullement génés par un enduit terre. Au contraire, la presence de l'enduit leur permet de se deplacer sans avoir à passer par l'exterieur, à la lumiere. Et ils vont manger le bois pour le rapporter à leur progeniture dans la termitiere qui est sous terre.
cordialement thierry
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: séchage des bois   

Revenir en haut Aller en bas
 
séchage des bois
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» séchage des bois
» Bois : sechage, bourgeons... / friandises
» stockage de bois pour sechage
» Sèchage du bois gras
» fournisseurs de claies en bois

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Compaillons  :: Paille et Techniques :: La paille et le reste... :: l'ossature bois-
Sauter vers: