Forum de la construction de maisons en paille
 
AccueilManuel du forumS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 isolation du toit en copeaux de bois

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
FranVal34
compaillon débutant


Nombre de messages : 15
Localisation : 34
Date d'inscription : 13/12/2005

MessageSujet: isolation du toit en copeaux de bois   Lun 16 Jan 2006, 12:24

bonjour à tous,
nous avons commencé à rencontrer des professionnels pour l'ossature et nous avons été amené à parler de la maison dans son ensemble...pour l'isolation du toit et du sol, l'un d'eux nous a parlé de la possibilité d'utiliser des copeaux de bois aditionnés de chaux. Les entreprises travaillant le bois ont bien souvent des stocks important de copeaux et ils ne savent pas toujours quoi en faire...avec nos impératifs budgétaires et écologiques, il nous a vu venir et nous a donc un peu parlé de cette technique qu'il a expérimenté dernièrement pour un garage...Il n'a pour le moment pas suffisament de recul pour nous en dire beaucoup plus et il n'existe pas, à sa connaissance, d'étude sur le principe...
Il faut certainement une bonne couche pour que ce soit efficace...
Qu'en pensez-vous?
Les compaillons ont-ils des infos sur ce procédé?
Revenir en haut Aller en bas
parkerbol
compaillon néophyte


Nombre de messages : 7
Localisation : IdF
Date d'inscription : 20/11/2005

MessageSujet: Re: isolation du toit en copeaux de bois   Ven 17 Fév 2006, 16:11

Je ne suis pas spécialiste mais l'idée doit se rapprocher de la chenevotte non ?
Si oui et comme certains ici (verofrancois86), l'ont déjà fait en chenevotte, les copeaux de bois doivent avoir les mêmes propriétés.
En tout cas, c'est une idée suffisament intéressante pour que j'en tienne compte lors de la conception de ma future dépendance.
Revenir en haut Aller en bas
http://premieremaison.blogspot.com/
paquerette et nuage
apprenti compaillon


Nombre de messages : 44
Localisation : creuse Limousin
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: isolation copeaux de bois   Mar 24 Mar 2009, 10:36

effectivement, des voisins l'ont fait pour leur fuste mais en mélangeant les copeaux avec un liant à base de chaux, comme un banchage en fait. Sinon, nous envisageons de faire une isolation de copeaux de bois mélangés avec de la chaux (contre les rongeurs, insectes) dans le plafond sur une épaisseur de 20cm. ça devrait aller pour une maison en paille donc bien isolée.
Revenir en haut Aller en bas
greg33
maitre compaillon


Nombre de messages : 347
Localisation : Forcalquier 04
Date d'inscription : 14/08/2008

MessageSujet: copeaux   Mar 24 Mar 2009, 15:42

Je crois que c'est un isolant assez efficace (lambda 0,1???)
Soit 2 fois moins que les meilleurs (ouate...) mais certainement plus durable dans le temps.
On peut aussi les tremper dans une barbotine argileuse.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lamaisondurable.com
AnthonyB
compaillon
avatar

Masculin Nombre de messages : 80
Localisation : Morlaix
Date d'inscription : 21/12/2008

MessageSujet: copeaux de bois et chaux en isolation   Sam 15 Aoû 2009, 12:57

Salut
Je participe à un chantier où la personne a isolé le sol et les toits avec les copeaux de bois mélangé à la chaux hydraulique. Ces choix se sont fait sur des critères financiers et de légèreté. L'ossature GREB nécessite de ne pas surcharger la masse et l'utilisation répond à ce critère. Reste à trouver la performance thermique. D'ailleurs, que signifie le terme lambda ?
Anthony
Revenir en haut Aller en bas
http://penzezpaille.over-blog.com/
FabD
compaillon débutant


Nombre de messages : 18
Localisation : Val d'Oise
Date d'inscription : 10/09/2008

MessageSujet: Re: isolation du toit en copeaux de bois   Dim 16 Aoû 2009, 22:00

Salut,

le lambda caractérise la capacité d'isolation d'un matériau.
Il s'exprime en watts (déperditions thermiques) par mètre carré de surface.

Considérons deux volumes identiques, Vext le volume extérieur et Vint le volume intérieur, avec température Vext = 19 °C et T° Vint = 20 °C.

Entre Vext et Vint, un isolant homogène de 1 m d'épaisseur et présentant une surface de contact de 1 m² avec Vint et Vext (un cube de 1 m de côté).

Le lambda de l'isolant désigne la quantité de chaleur (exprimée en Watts) qui traversera cet isolant depuis Vint vers Vext en 1 heure.

Si lambda = 0,07 W/m², cela signifie que 0,07 watts traverseront l'isolant.

Si on retient lambda = 0,07 pour une botte de paille, cela signifie qu'en remplçant notre cube isolant de 1 m d'épaisseur apr une botte de paille de 35 cm d'épaisseur, la quantité de chaleur qui trversera la botte sera :

lambda / épaisseur isolant (en m) = 0,07 / 0,35 = 0,2 watts en une heure pour un degré d'écart.

Fab
Revenir en haut Aller en bas
CChristophe
maitre compaillon


Nombre de messages : 441
Localisation : Haute-Saône
Date d'inscription : 24/04/2006

MessageSujet: Re: isolation du toit en copeaux de bois   Lun 17 Aoû 2009, 08:23

Aïe

Pour les unité

Watt (W) : unité de puisssance
Wattheure (Wh) unité d’énergie
Kilowattheure (kWh) : 1 kWh = 1000 Wh

Parce que :
Energie(Wh) = puissance(W) x durée(h)

Le « watt en une heure » ou « watt par heure » n’a pas de sens !

Ce qu’il faut savoir lorsqu’on cherche de l’isolation thermique :

Pour un matériau, plus lambda est petit, mieux c’est (de l’ordre de 0,05 W/(m.K)) pour les isolant « classiques ».
Avec : K (Kelvin) : température.

Pour une paroi, plus R est grand, mieux c’est (vraisemblablement R entre 5 et 8 (m2.K)/W pour une paroi isolée en paille selon sa composition et sa mise en œuvre)

R = e/lambda pour un élément de paroi.

Avec e l’épaisseur de cette paroi en mètres (m), divisé par le lambda en W/(m.K) on obtient bien un R en m2.K/W

On voit bien sur la formule que plus l’épaisseur augmente, plus R augmente donc plus ça isole
De même plus lambda est petit plus R augmente donc plus ça isole.

Désolé Fab les « Watts en une heure » ça me fait mal aux oreilles !
Revenir en haut Aller en bas
jpg
maitre compaillon
avatar

Masculin Nombre de messages : 792
Age : 69
Localisation : haute-loire
Emploi : plus
Loisirs : construction,vivre,etc.
Date d'inscription : 20/06/2006

MessageSujet: isolation du toit en copeaux de bois   Lun 17 Aoû 2009, 12:14

Bonjour, les copeaux de bois sont une très bonne solution pour isoler à moindre coût quand on en dispose, cependant il me semble que pour obtenir une isolation correcte et cohérente avec des parois isolées en ballots de paille qui donne un R de 6 il faille un Rde 10 à 12 en toiture ce qu'on peut obtenir avec 14cm de laine de bois plus 25 à 30 cm de ouate de cellulose en gros.

Le lambda des copeaux est plus élevé que la ouate de cellulose, variable selon la nature des copeaux,la nature du bois la présence de sciure etc . Si on le traite en mortier léger ou adjuvanté à la chaux ou une barbotine de terre il est encore plus élevé ce qui fait qu'on doit arriver à des épaisseurs considérables proches de 50 ou 60 cm voire plus pour obtenir des performances cohérentes avec le reste de la construction ce qui devient difficile à mettre en œuvre.

Un mélange de ouate de cellulose plus copeaux si on arrive à le réaliser serait peut être un compromis dans de grands caissons autoporteurs.

Un ami doit réaliser une construction en ossature bois avec remplissage en copeaux et isolation en caisson en toiture mais il s'agit d'un atelier donc il ne recherche pas les performances requises pour un habitât permanent.


C'est à suivre bien que le jugement sur l'isolation d'une telle construction soit assez subjectif.
Revenir en haut Aller en bas
toupie
maitre compaillon


Nombre de messages : 133
Localisation : midi pyrénées
Date d'inscription : 20/02/2008

MessageSujet: Re: isolation du toit en copeaux de bois   Mar 18 Aoû 2009, 20:47

bonjour
je connais une personne qui est à une altitude de 700m env, pas contente de ce type d' isolation, insuffisante (elle en a 25 cm)
Revenir en haut Aller en bas
FabD
compaillon débutant


Nombre de messages : 18
Localisation : Val d'Oise
Date d'inscription : 10/09/2008

MessageSujet: Re: isolation du toit en copeaux de bois   Mar 18 Aoû 2009, 21:19

Pour CChristophe :

Merci pour ces précisions, le but de mon message était simplement de répondre à la question posée, en vulgarisant pour simplifier. Suspect

On pourrait y apporter d'autres précisions :
study

- la définition que je donne du lambda ne vaut qu'en ignorant les résistances superficielles des surfaces en contact avec l'air intérieur et l'air extérieur (en pratique, cela ne change pas grand chose).

- cette définition du lambda ignore également le "déphasage" ( par exemple, la vitesse de propagation d'un flux de chaleur à travers une paroi en bois est de 1,5 cm par heure).

- de même on ignore ici " l'inertie thermique" du matériau considéré.

- et bien sûr, les taux d'hygrométrie des deux volumes Vint et Vext doivent être identiques.

Si votre otite persiste, je peux vous communiquer les coordonnées d'un bon ORL. lol!

Fab
Revenir en haut Aller en bas
FabD
compaillon débutant


Nombre de messages : 18
Localisation : Val d'Oise
Date d'inscription : 10/09/2008

MessageSujet: Re: isolation du toit en copeaux de bois   Mar 18 Aoû 2009, 21:38

J'oubliais l'essentiel, le lambda ne vaut que pour les pertes thermiques par conduction (les pertes par rayonnement ne sont pas traitées dans mon précédent post).
Revenir en haut Aller en bas
CChristophe
maitre compaillon


Nombre de messages : 441
Localisation : Haute-Saône
Date d'inscription : 24/04/2006

MessageSujet: Re: isolation du toit en copeaux de bois   Mer 19 Aoû 2009, 22:17

Et puis il ignore les phases de la Lune, la convection et le CAC 40...

Pour revenir au sujet, il est sans doute dommage d'utiliser les copeaux de bois en toiture comme isolant, comme disent Toupie et JPG ce ne serait de toute façon pas terrible et pas à la hauteur de la performance des murs, et encore pire avec une barbotine ou autre. Il faudrait viser au moins un R de 7 voire plus...
Revenir en haut Aller en bas
CChristophe
maitre compaillon


Nombre de messages : 441
Localisation : Haute-Saône
Date d'inscription : 24/04/2006

MessageSujet: Re: isolation du toit en copeaux de bois   Ven 21 Aoû 2009, 20:10

Pfff finalement je ne suis pas sûr que ce ne soit pas une bonne idée ces copeaux, j'ai vu sur le net des lambdas à 0,055 comme à 0,1. Si c'est 0,55 c'est pas mal...
Mais je ne sais pas si ces valeurs sont fiables : d'ailleurs 0,055 c'est trop précis pour être honnête : ça varie sans doute avec l'essence du bois, la taille des copeaux, et ce qui est sûr c'est que plus c'est stabilisé (chaux, argile) moins ça isole...
Quelqu'un a des valeurs fiables ? Greg33 proposait 0,1 ?
Du coup je retire mon affirmation précédente car JE NE SAIS PAS.
Revenir en haut Aller en bas
jpg
maitre compaillon
avatar

Masculin Nombre de messages : 792
Age : 69
Localisation : haute-loire
Emploi : plus
Loisirs : construction,vivre,etc.
Date d'inscription : 20/06/2006

MessageSujet: isolation du toit en copeaux de bois   Ven 21 Aoû 2009, 21:05

Bonsoir. La société construction passive sweet home utilise des copeaux adjuvantés d'argile en soufflage comme la ouate de cellulose.

La technique venant d'Allemagne je présume que c'est efficace mais le calibrage des copeaux, leur fabrication : je présume qu'ils doivent spécialement produits pour cette utilisation la nature du bois doivent être je pense très précis.

JP
Revenir en haut Aller en bas
FabD
compaillon débutant


Nombre de messages : 18
Localisation : Val d'Oise
Date d'inscription : 10/09/2008

MessageSujet: Re: isolation du toit en copeaux de bois   Ven 21 Aoû 2009, 21:39

Du coup j'ai aussi une question :

comme le lambda du bois est d'environ 0,13 pour les résineux qu'on utilise en construction, et que le lambda de la chaux ou de l'argile sont plus élevés que celui du bois, comment le lambda des copeaux liés à la chaux ou à l'argile peut-il est inférieur à celui du bois (0,1 vs 0,13) ?
scratch

Sachant que la cellulose est extraite du bois (c'en est même le composant principale avec environ 30% de lignine), et que le lambda de la ouate de cellulose est d'environ 0,04 (variable selon la densité).
Question

La chaux ou l'argile mises en oeuvre avec le copeaux emprisonnent-elles suffisamment de fines bulles d'air pour que l'ensemble ait un lambda faible ?
Revenir en haut Aller en bas
jpg
maitre compaillon
avatar

Masculin Nombre de messages : 792
Age : 69
Localisation : haute-loire
Emploi : plus
Loisirs : construction,vivre,etc.
Date d'inscription : 20/06/2006

MessageSujet: isolation du toit en copeaux de bois   Ven 21 Aoû 2009, 21:45

le lambda est fonction de la capacité du matériaux à contenir et fixer l'air qu'il emprisonne ; Un tas de copeaux contiendra plus d'air qu'un madrier de même poids et le lambda sera beaucoup plus élevé pour le bois sous sa forme compacte
Revenir en haut Aller en bas
FabD
compaillon débutant


Nombre de messages : 18
Localisation : Val d'Oise
Date d'inscription : 10/09/2008

MessageSujet: Re: isolation du toit en copeaux de bois   Sam 22 Aoû 2009, 20:29

JPG, je suis entièrement d'accord; il n'y a pas de meilleur isolant que le vide (ou de l'air à défaut).

Cependant, la chaux utilisée comme liant occupe une bonne partie du volume entre copeaux, et du coup... le lambda s'accroît.

Je vais donc reformuler ma question : quelle proportion d'air peut-on "emprisonner" dans un mélange copeaux-chaux ou copeaux-argile ?

Je suppose que cela doit dépendre de la taille des copeaux, de la quantité de liant, bref, qu'il n'est peut être finalement pas possible de trouver une valeur lambda "standard".

Fab
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: isolation du toit en copeaux de bois   

Revenir en haut Aller en bas
 
isolation du toit en copeaux de bois
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» isolation du toit en copeaux de bois
» copeaux de bois
» copeaux de bois
» gerbille +copeaux de bois help!!!
» Disposer des copeaux de bois souillés (nettoyage poulailler)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Compaillons  :: Paille et Techniques :: La paille et le reste... :: toiture et couverture-
Sauter vers: